Le temple Chedi Luang, Chiang Mai

Publié par Laisser un commentaire

Le temple Chedi Luang, Chiang Mai

6 photos – C’est au cours de mon voyage de 2008 en Thaïlande que j’ai pris ces photos. Il y a tellement de temples en Thaïlande, et plus particulièrement à Chiang Mai qu’il est rare de voir un temple plusieurs fois, bien qu’il y ait des exceptions, tels ceux que l’on côtoie au quotidien par le hasard des lieux d’habitation et des périples parcourus à travers la ville.

Ce temple m’a laissé perplexe car il ne comporte qu’un chedi ou stupa dans le vocabulaire indien. Ce Chedi est très haut, entouré d’éléphants ; on trouve cette coutume à Angkor dès le 8ème siècle. Ainsi bien que la Thaïlande renie son influence de l’art Khmer il est malgré tout difficile de nier l’évidence sur bien des points communs hérités.

J’ai pu l’admirer à la descente du soleil ; le couché du soleil est très court en Thaïlande comme sur tous les tropiques, ils ont du mal à comprendre quand on essaye de leur expliquer que chez nous le couché de soleil peut durer des heures. Ainsi les couleurs sont mises en valeur en prenant des teintes dorées.

Temple du grand Stûpa

Le Wat Chedi Luang วัดเจดีย์หลวง, temple du grand stûpa, a été fondé en 1401 ; il est dominé par un grand chedi du type de Lanna, dont la construction s’est étalée sur plusieurs années. Un tremblement de terre l’a endommagé au XVIe siècle, et seuls les deux tiers inférieurs sont encore visibles. À l’origine, l’ensemble comportait trois temples, le Wat Chedi Luang, le Wat Ho Tham et le Wat Sukmin.

La laque en Thaïlande – Origine

Publié par Laisser un commentaire

La laque en Thaïlande – Origine

11 photos – La laque est en une matière visqueuse qui est extraite des arbres et/ou arbustes Térébinthacées (ou Anacardiaceae).

état naturel de la laque
état naturel de la laque
extraction de la laque
extraction de la laque

Origine de la laque

La laque est un art pratiqué en Chine depuis 3000 ans, puis elle s’est répandue dans toute l’Asie du Sud-Est. A l’origine elle servait à protéger les objets en les imperméabilisant principalement pour les cercueils, elle servit aussi de colle. D’origine elle est noire ou rouge, mais on lui ajouta des pigments pour la colorier. La Thaïlande a développé son propre art de la laque.

Application de la laque

Elle est appliquée à l’état liquide en multiples couches (traitées dans les billets suivants). Les objets sont dans des matériaux divers : bambou, bois, feuilles de palmier, métal, cuir…

Dans les temples de Thaïlande

On peut voir dans les temples de Thaïlande, souvent anciens, des meubles laqués : ces meubles sont en laque noire, décorés de feuille d’or appliquée ; ces feuilles sont plaquées à la main sur les parties dessinées auparavant, les feuilles d’or elles mêmes découpés, le sujet est traité avec la précision de photos prises sur place dans les gestes précis des ouvriers.

meubles anciens laqués dans les temples
meubles anciens laqués dans les temples
meubles anciens laqués dans les temples
meubles anciens laqués dans les temples

On peut voir les objets laqués modernes dans des salles d’exposition destinées à la vente

Autels du temple Chiang Man à Chiang Mai

Publié par Laisser un commentaire

Autels du temple Chiang Man

7 photos – Les temples de Chiang mai sont en général dans des espaces où sont rassemblés plusieurs temples. Chacun de ces temples a des autels devant lesquels les pratiquants viennent se recueillir, prier, comme dans d’autres religions. Sur chacun de ces autels des représentations de Bouddha, chacun avec ses caractéristiques, son histoire ,qui les font réputer par les pratiquants qui vénèrent plus l’un qu’un autre. L’âge de ces bouddhas n’est pas le même que le temple qui le contient. Le temple peut avoir été construit récemment pour rendre hommage à telle ou telle autre représentation de Bouddha. Ils sont en bronze, ou recouvert d’or.

bouddhisme Theravâda

Le bouddhisme pratiqué en Thaïlande est le bouddhisme theravâda. Ce bouddhisme est dominant en Asie du Sud, sauf au Viet-Nâm où c’est plutôt la pratique traditionnelle d’inspiration chinoise.

La doctrine du theravâda explique comment accéder soi-même à la délivrance en devenant un arahant (personne délivrée parce qu’elle a suivi la voie enseignée par le Bouddha sans bénéficier de l’omniscience), un bodhisattva (personne qui cherche absolument à devenir un bouddha pour enseigner en pratiquant les vertus dites pāramita) ou un sambuddha (« bouddha parfait », personne qui, possédant une compréhension parfaite des enseignements du Bouddha, accède à l’éveil et peut enseigner).

Elle rejette catégoriquement l’idée d’un dieu créateur et tout puissant, ainsi que l’idée d’un salut obtenu par la seule dévotion et le culte des reliques. En effet d’après le canon pāli, le Bouddha aurait dit : « On est son propre refuge, qui d’autre pourrait être le refuge » (Dhammapada, XII, 4). Cela signifie qu’on ne peut attendre de personne l’obtention de l’illumination, il faut chercher en soi-même la vérité et pour atteindre ce but suivre le Noble Chemin Octuple.

Les tours qui sont derrière le bouddha, faisant partie de l’autel, sont inspirées par la tradition Khmer d’Angkor qui a commencé au VIIIè, d’inspiration Hindou. Mais il ne faut pas trop leur dire car ils n’en reconnaissent pas officiellement la paternité.

Chedi du temple Chiang Man à Chiang Mai

Publié par Un commentaire

Chedi temple Chiang Man

6 photos – Derrière le temple principal de l’ensemble wat Chiang Man le Chedi à dôme doré est entouré d’éléphants, on retrouve cette même « idée » au Cambodge dans le temple Pre Rup d’Angkor construit au Xè, où un éléphant est disposé aux quatre angles ; je ne sais s’il y avait une communication entre ces deux lieux ou s’il s’agit simplement d’une tradition à la vue de l’importance (aussi bien par leur présence que par leur utilité pour les travaux quotidiens) des éléphants en ces temps là qui en devenaient déifiés ; je vous en propose une photo dans le billet sur le chedi.

Construction de Chiang Man

Situé dans le centre historique ou vieux quartier de Chiang Mai, ville la plus importante du Nord de la Thaïlande, le temple (Wat) Chiang Man fut construit au XIIIe siècle. C’est un ensemble de temples dispersés dans un jardin, dont les deux plus intéressants sont face à l’entrée pour le grand et à droite pour le plus petit, chacun pour un usage différent et d’une décoration très distinct.

Le grand est le temple le plus ancien de la ville. Il est entièrement en bois sculpté depuis sa toiture, jusqu’à sa charpente, il est en cela typique du Nord de la Thaïlande. Sa façade est élégante.

Le Temple Chiang Man à Chiang Mai

Publié par Un commentaire

Le Temple Chiang Man à Chiang Mai

J’ai choisi de faire un billet pour chacun des temples les plus remarquables de Chiang Mai

15 photos – Situé dans le centre historique ou vieux quartier de Chiang Mai, ville la plus importante du Nord de la Thaïlande, le temple (Wat) Chiang Man fut construit au XIIIe siècle. C’est un ensemble de temples dispersés dans un jardin ;  comme on le voit bien sur le plan le plus intéressant et le plus grand est face à l’entrée ; à droite un temple plus petit, chacun pour un usage différent et d’une décoration très distinct. À l’arrière du temple central on peut voir le chedi.

Le grand est le temple le plus ancien de la ville. Il est entièrement en bois sculpté depuis sa toiture, jusqu’à sa charpente, il est en cela typique du Nord de la Thaïlande. Sa façade est élégante.

Derrière le temple principal le Chedi à dôme doré est entouré d’éléphants, on retrouve cette même « idée » au Cambodge dans le temple Pre Rup d’Angkor construit au Xè, où un éléphant aux quatre angles ; je ne sais s’il y avait une communication entre ces deux lieux ou s’il s’agit simplement d’une tradition à la vue de l’importance des éléphants en ces temps là qui en devenaient déifiés ; je vous en propose une photo dans le billet sur le chedi.

Bangkok Wat Pho bouddha couché

Publié par Laisser un commentaire

Bangkok Wat Pho bouddha couché

5 photos – Le Wat pho contient le bouddha couché recouvert d’or de 45 mètres de long et 15 mètres de hauteur est célèbre dans le monde entier. Une foule (de toutes origines à travers le monde, dont des Thaïlandais) se presse quotidiennement et en toutes saisons pour le visiter. Sous sa tête des « coussins » durs recouverts d’or, comme tout le reste de la statue, la plante de ses pieds sont en nacre. Ici on peut voir que le corps comporte quelques raccommodages d’or sur le corps, en effet un soin constant est pris à l’état le plus parfait possible de la statut.

Représentations de Bouddha en Thaïlande

Publié par Laisser un commentaire

Représentations de Bouddha en Thaïlande

17 photos – Des bouddhas de Thaïlande qui siègent dans les temples de Bangkok et Chiang Mai. Beaucoup sont recouverts d’or. D’autres sont en bronze foncé (noir ou marron foncé). Ils sont la plupart du temps assis dans la position du lotus, mais aussi debout ou couchés (ici j’en montre un qui est exposé, et un second qui est dans un réduit à l’écart du temple). Certains sont insérés dans des chedi (stupa) ici le chedi Luang. Ils sont à l’extérieur des temples posés sur des sortes d’autel, ou à l’intérieur des temples. Ils sont le plus souvent entourés d’offrande telles des fleurs. L’un sort de la représentation habituelle en Thaïlande qui pratique le bouddhisme Teravada, il est plus rond et revêtu de rouge je n’en connais pas la signification.

Dans les Temples

Un autre est exposé sur le côté du temple entouré d’un parterre de fleur, séparé du temple par un ruisseau. Remarquable aussi la représentation du vieux bouddha que je vous propose ici de près et dans son environnement.

Les temples pris en exemple ici sont tous à Chiang Mai (Nord de la Thaïlande) : Lamchang, Pundtow. Une plaque de métal au Cambodge (Phnom Penh) montre Bouddha enseignant à ses disciples.

Les photos ont été prises au cours de mes nombreux voyages : 2007, 2008, 2009, 2010, 2014. Vous pouvez voir et choisir les produits du bouddhisme sur ce site

Pratique du bouddhisme en Thaïlande

Publié par Laisser un commentaire

Pratique du bouddhisme en Thaïlande

19 photos – Il est intéressant de se pencher sur la pratique du bouddhisme au quotidien en Thaïlande. Chaque homme Thaïlandais devient moine bouddhiste quelques mois ou 1 an ou plus dans sa vie, ou plusieurs fois s’il le décide. Cela fait partie de sa vie de Thaïlandais pratiquant bouddhiste. Pour les femmes, il existe aussi une possibilité de faire aussi un “stage” de moine, elles sont habillées de rose, et les cheveux rasés comme les moines hommes.

Quotidien des moines

Beaucoup de manière de financer les moines et temples la quête sous toutes ses formes : dans les temples des urnes pour donner anonymement mais on peut aussi s’inscrire sur un registre à disposition, une autre méthode est d’acheter un petit (ou plusieurs !) morceaux d’or très fin qui est alors collé sur une statue qui devient “en or”. Les statues de Bouddha sont le plus souvent recouvertes d’or et des dons de “plaquettes” (très fines, de 1cm*1cm) d’or font partie de la tradition. Les pratiquants s’agenouillent devant Bouddha comme nous dans une église. Les chiens et les enfants vivent là autour du temple sans restriction.

Les moines ont le sens de l’amusement, bien qu’impliqués, ici dans la cour d’un temple ils s’arrosent avec le tuyau d’arrosage, ce qui est très agréable, voire indispensable vu les températures qui peuvent monter à plus de 40 ° en avril (le mois le plus chaud de l’année), mais même en décembre ou janvier on peut subir des températures de 35 °, et avec le réchauffement climatique ça va en augmentant.

Dans l’ère d’un temple on peut voir des fleurs grimpantes à la couleur du bouddhisme : orange. Dans ce même temple les vêtements oranges des moines lavés sèchent. Tout ceci est très décoratif !

et une image de moines faisant la quête de leur nourriture tôt le matin en porte à porte.

Le Wat Pho à Bangkok : temple, chedis (stupas)

Publié par Laisser un commentaire

Wat Pho à Bangkok

22 photos sont présentées ici, toutes faites en 2008

 

Le Wat pho est le principal et plus célèbre temple à Bangkok. Il est de construction récente (fin du 18e).

Il a un côté kitch remarquable. De nombreux Chedis (ou Stūpa, qui normalement contiennent des reliques) de toutes tailles recouverts par des carreaux de céramiques de couleurs avec des fleurs en reliefs.

Un jardin chinois (et pas japonais qui se sont inspirés des Chinois ! comme tout ce qui est réputé “japonais” en France qui est en fait copié des inventions faites par les Chinois) pour le calme, et des statues de taille humaine, données par le gouvernement chinois.

Wat et vat

Le mot wat signifie temple en thaïlandais, en cambodgien on écrit vat (mais je ne connais pas la prononciation de l’un ni de l’autre, je dis “bêtement” : ouat).

Le plus célèbre étant le bouddha couché recouvert d’or de 45 mètres de long et 15 mètres de hauteur montré sur un autre billet). Sous sa tête des « coussins » en dur recouverts d’or, la plante de ses pieds sont en nacre (publié dans un autre billet)

Ici vous pouvez trouver aussi : des plans de l’ancienne architecture, des peintures murales,

À Bali la vie quotidienne est chère

Publié par Laisser un commentaire

Envol de Bangkok a 6:15 mardi 10/02/09. Autrement dit je n’ai pas dormi de lundi à mardi car levé à 3:00 du matin, et comme normal je me suis endormie à 2:30 !

Les prix des chambres et des repas à Ubud

J’avais réserve une chambre, 12$ petit déjeuner compris, négocié 10$ par mail, dont j’avais eu connaissance dans un forum, car je n’ai toujours pas de guide de Bali. En arrivant je l’ai trouvé “luxueuse” : une baignoire, une très grande chambre, une terrasse, le tout simple mais vraiment beau. J’avais compté qu’on puisse manger dans les rues comme au Vietnam pour 0.75 cts, ou en Thaï 0,50/1€. Après recherches infructueuses j’ai commencé à me demander si je ne devrais pas repartir dans l’autre sens, ne trouvant des restau qu’a 2 € le plat, et encore plutôt 4€. Coté internet pas mieux au Vietnam 0,5 en Thaïlande aussi, mais ici 1,5 € l’heure, d’où mon absence de ce site ces jours-ci.

J’ai aussi été de portes en portes demander le prix d’une chambre dans diverses GH, plutôt plus que moins. Le doute s’installe, l’angoisse avec, mais d’où vient que tous parlent des bas prix de Bali et y vivent plusieurs mois d’affilés ? Alors je peux manger 1 repas normal tous les 2 jours, le reste du temps me contentant de chips, gâteaux, compte tenu que le petit déjeuner comporte des fruits…

Ce matin je me lève décidée à élucider le problème. Je me branche sur le Routard, il est bien indique des prix a partir de 3 € la nuit. Alors je repars dans d’autres directions de la ville ou mon flair me porte, armée d’un plan trouvé dans une brochure.

temple rue principale ubud bali
temple rue principale ubud bali
temple rue principale ubud bali
temple rue principale ubud bali
temple rue principale ubud bali
temple rue principale ubud bali
temple rue principale ubud bali
temple rue principale ubud bali

Recherche d’un quartier moins cher

Je m’engage dans une nouvelle rue, et regarde les prix des plats, ne sont-ils pas un peu moins chers ici ? tiens un net a 1000 R.[1. 1euro = 14000 rupiah] les 5 mn plutôt que les 3.

L’idéal serait une GH avec un restau non obligatoire, qui permet de croiser des gens. Tiens en voici une. Je rentre ? Je monte les trois marches, j’ai l’impression de pénétrer dans un temple (je vous parlerai de ça dans un billet avec photos). Un homme penché sur une bureau me tourne le dos. Je lui demande le prix pour 1 chambre d’une personne, il se retourne pour me dire 50 000… en anglais, je ne suis pas sûre de comprendre, j’ai un gros problème avec les chiffres en anglais, il me dit 4 $ et l’écrit sur un tableau devant lui. Vraiment j’ai bien cru lui sauter dans les bras.

Darti boss de la GH a Bali
Darti boss de la GH a Bali

Je quitte la GH chère

Je lui explique que je dois déménager, il engage un jeune homme présent à me conduire en moto… Revenue à la 1ere GH évidemment ils ne sont plus d’accord pour 10 $. Ils demandent 13 $. Je suis proche de l’énervement, et dis et répète “too expensive for me, your Gh is really good, i cannot eat, because the food is too expensive, i’m sorry, i’ll speak of your GH, it’s a good one…” et je le pense. Finalement nous transigeons sur 360 000 R. pour les 3 jours.

Et me voila dans ma nouvelle GH. Chambre plus modeste, eau chaude et WC, terrasse, et… petit déjeuner compris aussi. Ouf j’ai bien failli avoir peur. Et je confirme que dans cette rue les restau sont moins cher, donc j’étais dans le “Neuilly” d’Ubud, et j’ai trouve la “Seine-St Denis”.

et en me promenant cet après-midi j’ai trouve un internet a 6 000 R. l’heure, comme quoi, et pour la peine voici ce que je vois depuis ma terrasse de chambre.

devant ma chambre Ubud bali
devant ma chambre Ubud bali
devant ma chambre a Bali papaye
devant ma chambre a Bali papaye
devant chambre ubud bali
devant chambre ubud bali