Ho Chi Minh ville en hiver 2007 27 photos – Ces photos ont valeur historique puisqu’elles ont été prise durant l’hiver 2007, Ho Chi Minh a changé depuis, comme toute l’Asie du Sud Est change plus et plus vite que les villes de France. Elles partent de “plus loin” et comptent aller “plus loin”. pour voir des diaporamas il suffit de cliquer sur une photo J’ai sélectionné ici les photos les plus caractéristiques de la ville de Ho Chi Minh et triées par sujets 1 – la ville avec ses jardins, son allée centrale de plusieurs kilomètres verte où chacun

Baphûon subit différents éboulements en 1945. En 1961 les travaux de restauration furent entrepris par B.Ph. Groslier non encore achevés en 1970 qui finalement pris un énorme retard du fait de la guerre que subit le Cambodge jusqu’en 1985. Il est construit en 1060, par Udayàdityavarman, de rite brahmanique (Civa). Le Baphûon, directement accolé à l’enceinte méridionale du Palais-Royal (1), a son gopura (2) extérieur. Il est sur le même axe que la Terrasse des Éléphants, qui est aussi celui de la tour centrale du Bayon. Dans une enceinte de 425 m sur 125, le temple de 120 m sur

11 photos – À moins d’un siècle de distance, le Bayon est l’antipode d’Angkor Vat : sa masse centrale est ramassée, dans une inextricable confusion de blocs amoncelés. De partout on peut voir ses cinquante tours à quatre visages. Le Bayon est la traduction dans le monde des formes des spéculations d’âme d’un grand mystique, le roi bouddhiste Jayavarman VII. Les quatre visages de chaque tour regardant aux points cardinaux sont, tant qu’images du bodhisattva Lokeçvara, le signe de l’omniprésence. Leur multiplication devient la marque de la puissance du dieu roi s’étendant à l’ensemble du pays. Par ailleurs, les tours

Des temples de Louxor aux hôtels parisiens, les touristes chinois ont acquis, à tort ou à raison, une solide réputation de gens aux mauvaises manières. Mais c’est peut-être en Thaïlande qu’ils sont le plus décriés. Avec près de cinq millions de touristes, la Chine représente cependant la plus importante manne financière pour la Thaïlande. L’an dernier, certains touristes chinois ont été liés à une longue série d’incidents, photographiés ou filmés, puis répercutés sur les réseaux sociaux. Il y a eu toute une controverse à propos de l’utilisation inappropriée des toilettes à l’intérieur d’un temple bouddhique du nord de la Thaïlande. Le

26 photos – Le Grand Palais, ceinturé par un mur long de 1900 mètres, construit en 1782, couvre 218 ooo m2. À l’intérieur de l’enceinte du Grand Palais se trouve le palais lui-même, les bureaux, la Chapelle Royale du Bouddha d’émeraude, situé près des résidences royales. Il est ouvert à la visite tous les jours de 9h30 à 16h billets disponibles à la vente jusqu’à 15h spectacle de danse à 10h30 et à 14h Dernière visite guidée à 15h15 Les ensembles résidentiels qui datent de l’époque de la fondation de Bangkok, furent les premiers édifices du Grand Palais. La légende

Voici le temple Phra Singh que j’ai visité à maintes reprises. Je n’ai pris des photos qu’en 2008, alors que je l’ai revu plus récemment. C’est dans ce temple que j’ai acquis les amulettes talismans qui sont en vente sur ce site à un marchand spécialisé dans les articles de la pratique bouddhiste pour les croyants que sont la plupart des Thaïlandais. Il contient un bouddha en jade. À l’entrée des fleurs pour orner les autels et offrir aux bouddhas, ainsi que de l’encens traditionnel. J’ai eu la chance d’y être au moment d’une préparation de fête où on pouvait

Talismans ou amulettes en Thaïlande : Généralement modelées en terre cuite, souvent si grossièrement que l’on distingue à peine les traits d’une silhouette de bouddha assis en tailleur ou debout comme celle-ci ou des amulettes plus chères les amulettes bouddhiques (phra kreuang) sont particulièrement vénérées par les Thaïs. Chez certains, cette vénération a tourné à la passion de collectionneur. Les amulettes les plus courantes ne valent que quelques euros mais certaines, bénies par des bonzes illustres et dotées de pouvoirs spéciaux, peuvent valoir plusieurs milliers d’euros. (Vous trouvez des amulettes à tous les prix sur ce site (1)). Beaucoup de

14 photos – Ce temple Phan Tao a une particularité il est en bois, et ses chedis (stupas en Inde) sont en bambous. Ce sont comme des symboles de modestie, rien qui veuille en jeter plein la vue comme on voit ordinairement dans les temples couverts d’or. Ici c’est le symbole de ce qu’est d’abord une religion : une retenue. Malgré tout l’autel est rehaussé par un bouddha recouvert d’or, et l’intérieur est assez semblable aux autres temples avec des colonnes elles aussi décorées d’or. L’entrée principale extérieure est d’un style Khmer, comme ce que l’on trouve à Angkor, tradition

7 photos – Le wat (temple en thaï) Pan On dans la ville de Chiang Mai se situe au milieu du marché du dimanche, c’est pourquoi il est beaucoup visité par les touristes et les Thaïlandais. Dans son ère on trouve ces soirs-là un énorme choix de boutiques précaires qui font des cuisines d’une variété énorme : japonaise (sushi), chinoise (canard laqué), thaïlandaise bien sûr, et aussi des jus de fruits frais, du sucré tant que du salé, présentées de toutes les manières possibles tel ceci : œufs dans des feuilles de bananiers ou cocotier : Dans l’ère autour du

Temple Lamchang à Chiang Mai 12 photos – Le temple Lamchang est celui que j’ai le plus fréquenté. En effet ma guest house fut toujours dans le même quartier de Chiang Mai, quartier malheureusement en pleine transformation, mon quartier préféré car il était celui qui garda le plus longtemps des maisons en teck, dans lequel on voyait le mieux la vraie vie des Thaïlandais, des gargotes fréquentés par les travailleurs. Ainsi j’allais constamment dans la cour de ce temple. Mais je n’y retournerai pas : les maisons en teck ont été détruites ou transformées en hôtel pour riches, et des