Médecine douce, méditation, bio etc… vu par les Occidentaux en Thaïlande – 2 la médecine

Publié le
epices sur marché de quartier Bangkok
épices sur marché de quartier Bangkok

Ceci est un peu la suite de cet article.

Toujours dans cette même veine du retour a la nature qui plane ici (par parenthèse la ville de Chiang Mai est assez polluée) je vais vous raconter deux exemples :

A une table de plusieurs femmes et/ou jeunes filles + mecs Français, les commentaires allaient bon train sur les vaccinations. Bien sur contre. Chacune se vantait qu’elle n’avait fait aucun vaccin pour venir ici.

Lire la suite…

Méditation, médecine douce, bio etc… vu par les Occidentaux en Thaï -1 l’alimentation

Publié le
viande sur marche en thailande
viande sur marché en Thaïlande

M’entoure ici tout un tas de Français ou autres qui viennent chercher ici des “recettes” pour être bien dans sa peau, se détendre, manger sainement, se faire soigner par la médecine chinoise, etc…

A part la médecine chinoise très employée dans le quotidien des autochtones, voila longtemps qu’ils ont oublié : végétarisme, bouffe bio, méditation et massage.

Lire la suite…

Thaïlande : quand l’armée au pouvoir se mêle de religion

Publié le
wat Lamchang robe orange de moines séchant

Le bonze Somdet Phra Maha Ratchamangalacharn, surnommé Somdet Chuang et âgé de 90 ans, a été « élu » par le Conseil suprême du Sangha, composé de 20 moines, pour prendre la tête de l’église bouddhique thaïlandaise. La tradition veut que le titre de leader religieux échoie au plus ancien titulaire du titre le plus élevé ; soit, en l’occurrence, le moine ayant depuis le plus longtemps le titre de Somdet Phra Racha Khana. Seulement, d’après la loi, ce nom doit être soumis au chef du gouvernement, lequel est ensuite chargé d’obtenir l’approbation du roi. Le général Prayuth Chan-ocha au pouvoir a cependant préféré reporter la nomination, prétextant une enquête fiscale à l’encontre du nouveau Patriarche. Personne, toutefois, n’est dupe : il s’agit bien d’une manœuvre politique pour jouer la montre.

Lire la suite…

Bouddhisme religion nationale en Thaïlande ?

Publié le
moine bouddhiste mendiant sa nourriture

Malgré les pressions récurrentes de certains courants bouddhistes, le comité de rédaction de la nouvelle Constitution thaïlandaise a rejeté la demande d’insérer une clause faisant du bouddhisme « la religion nationale du pays ».

La Constitution thaïlandaise ne reconnaîtra pas le bouddhisme comme « religion nationale du pays ». C’est la décision qu’a prise le comité de rédaction du nouveau projet de charte fondamentale, dirigé par le spécialiste de droit public, Meechai Ruchupan, le 10 janvier dernier.

Une telle clause, a simplement déclaré Meechai Ruchupan, serait « dangereuse à long terme » pour le pays. Il a ajouté que des mesures spéciales seraient insérées pour « protéger et soutenir le bouddhisme ».

Lire la suite…

Angkor Thom : Bayon 50 tours à 4 visages

Publié le
Bayon 3 tours-quatre-visages

11 photos – À moins d’un siècle de distance, le Bayon est l’antipode d’Angkor Vat : sa masse centrale est ramassée, dans une inextricable confusion de blocs amoncelés. De partout on peut voir ses cinquante tours à quatre visages.

Le Bayon est la traduction dans le monde des formes des spéculations d’âme d’un grand mystique, le roi bouddhiste Jayavarman VII. Les quatre visages de chaque tour regardant aux points cardinaux sont, tant qu’images du bodhisattva Lokeçvara, le signe de l’omniprésence. Leur multiplication devient la marque de la puissance du dieu roi s’étendant à l’ensemble du pays.

Lire la suite…

Angkor Vat dédié à Vishnou face à l’Ouest

Publié le
Angkor-vat-galeries-enceinte

33 photos – Angkor Vat, temple principal du site d’Angkor, édifié au 12è siècle, par Sûryavarman II, ouvert à l’ouest, est entouré de douves et de quatre galeries enceintes qui conduisent à la tour centrale où figurait l’image de Vishnu. A l’origine hindouiste, il devient bouddhiste au XVIè siècle. Il forme un rectangle d’environ 1 500 m x 1 300 (superficie de 200 hectares) qui comprend son encadrement de bassins-fossés larges de 190 m. C’est le plus grand ensemble monumental du groupe d’Angkor. Cette orientation Ouest, contraire à celle des autre monuments d’Angkor implantés face au soleil levant, n’a pas manqué de soulever maintes controverses. Construit au Sud de la capitale (Angkor Thom), Angkor Vat se trouvait compris dans le quart Sud Est de l’ancienne ville d’Angkor (Yaçodharapura) qui s’étendait entre la rivière Siemrèap à l’Est et la digue du Baray à l’Ouest. Destiné à servir de temple funéraire, son orientation Ouest correspond à celle des temples funéraires indo-javanais, en opposition à celle des sanctuaires dédiés aux divinités. Les galeries à bas-reliefs représentant des défilés, la procession rituelle se fait en gardant le monument à sa gauche. Ce temple dédié à Vishnou, associé à l’Ouest, devait naturellement adopter cette nouvelle orientation.

Lire la suite…