Projet d’envol vers la Thaïlande 2017

Projet d’envol vers la Thaïlande 2017

Information importante : j’ai réservé mon vol pour janvier 2017

Cette fois a été un peu plus complexe car il fallait d’abord que je trouve quelqu’un pour m’aider. Ayant atteint l’âge de 74 ans, 75 en décembre prochain, je n’ai plus la force physique que j’avais « avant ». J’ai commencé à m’en rendre compte plus particulièrement à mon dernier voyage d’octobre 2015. La longueur des couloirs des aéroports de Thaïlande sont sans fin, plus particulièrement quand j’ai opté pour un changement d’avion pour me rendre à Chiang Mai. Tirer mes bagages, car il n’y a que rarement des chariots bien cachés on ne sait où, sur ces longueurs infinies m’est devenu très difficile ; d’autant qu’en général les horaires d’arrivée à Bangkok et ceux de décollages pour Chiang Mai sont très proches !

Comme je procède aux achats par moi-même je dois porter les produits pour les rapporter dans ma chambre de Guest House à chaque achat et donc les transporter au bout de mes bras (mon dos ne supporte plus les sacs à dos) ; souvent je retourne chez les mêmes marchands plusieurs jours d’affilés juste pour échelonner le port des paquets sur plusieurs jours.

Je devais donc trouver de l’aide

Après divers contacts qui se révélèrent désastreux, j’ai enfin trouvé la personne idéale : Michel.

  • Michel ayant un projet de séjour plus long et surtout partant depuis le Luxembourg part le même jour mais revient quelques mois plus tard. Il sera mon « porteur »,

Finalement ce voyage s’est assez mal passé :

Je me suis séparée de ces deux faux compagnons qui par contre ont chacun trouver l’âme sœur en l’autre et m’ont laissé sans aucune de l’aide pour laquelle je les avais embauché. Moralité : se suffire à soi-même !

Voir la comparaison du mode de vie en Asie du Sud Est et la rencontre de l’autre

 

Laisser un commentaire