Corde chanvre garnie pinces linge bois couleurs
Corde chanvre garnie pinces linge bois couleurspinces a linge noir sur cordepinces a linge noir sur cordepinces a linge noir sur cordepinces a linge bleu sur cordepinces a linge bleu sur cordepinces a linge rouge sur cordepinces a linge rouge sur cordepinces a linge rouge sur cordepinces a linge rose sur cordepinces a linge rose sur cordepinces a linge rose sur cordepinces a linge bleu sur cordeCorde chanvre garnie pinces linge bois couleurs

Pour suspension : corde chanvre décorée de pinces à linge couleurs

2,00 

5 Pinces à linge fixées et réparties sur un corde de chanvre pour décorer en suspendant : photos, petits objets, bijoux, etc.  Les pinces sont en bois peint. Un bout de la corde se finit par une perle, l’autre une boucle. (les suspensions ne sont pas contractuelles). Longueur totale : 1,30, chaque pince à une hauteur de 7 cm, poids total 25 gr.

Effacer

Description généraliste

Pince à nerfs. Pince qui permet de faire saillir les nerfs sur le dos d’un livre relié. Pendant que le cuir est encore humide, faire ressortir les nerfs en les pinçant à l’aide de la pince à nerfs (…) par un mouvement oscillant de l’outil suivant l’arrondi du dos (O. Beausoleil, Reliure-dorure,Paris, Sté fr. du livre, 1972, p.32).
− Domaine de la vie cour.Le rasoir au fourreau, mon père s’aspergeait d’eau froide, pour «tonifier l’épiderme», puis il passait des crayons, des cristaux d’alun, des pâtes adoucissantes, s’armait d’une pince, faisait la chasse aux poils follets, aux points noirs, aux menus boutons, aux peaux mortes, aux dartres errantes (Duhamel, Terre promise,1934, p.115).
♦ [Avec compl. prép. à] Pince à asperges, à escargots, à glaçons. V. endurance ex. 1.
Pince à cravate. Tige repliée en U, servant à maintenir la cravate attachée, à mi-hauteur, à la chemise. On est harcelé par une cohue de petits marchands de toutes les pacotilles: pinces à cravate, tire-chaussette (T’Serstevens, Itinér. esp.,1963, p.324).
Pince à linge. Petit instrument formé de deux tiges reliées par un ressort qui les maintient serrées, destiné à attacher du linge à un support mince. Quelquefois elle parfumait ses lettres d’un parfum si violent qu’il était obligé de leur faire passer la nuit dehors, suspendues à des pinces à linge (Montherl., J. filles,1936, p.952).
Pince à ongles. Petite pince coupante permettant de tailler les ongles. J’essayai de fracturer la serrure, les dents serrées, je ne voulais pas crier qu’on vînt m’ouvrir. J’y laissai ma pince à ongles (Sagan, Bonjour tristesse,1954, p.127).
Pince à épiler. Chimairis ayant tout vendu, même ses peignes et ses épingles, même ses pinces à épiler, sa chevelure s’était embrouillée dans un désordre inextricable, tandis qu’une pubescence noire ajoutait à sa nudité quelque chose de sauvage, d’impudique et de velu (Louys, Aphrodite,1896, p.88).
♦ [Avec compl. prép. de] Une pince de toilette en acier (Grandjean, Orfèvr. XIXes.,1962, p.59).
Pince de bicyclette, de cycliste ou pince cycliste. Petite pince ou ruban, généralement métallique, en forme de cercle ouvert, qui sert à maintenir contre la cheville le bas des jambes de pantalon. Dominique mettait son cuir, le bas de son pantalon était pris dans des pinces cyclistes (Triolet, Prem. accroc,1945, p.79).V. dehors ex. 9.
− P. métaph. Les beaux quartiers… Ils sont comme une échappée au mauvais rêve, dans la pince noire de l’industrie (Aragon, Beaux quart.,1936, p.191).Le vice qu’on saisit dans les pinces de la contradiction (S. Weil, Pesanteur,1943, p.123).
− Domaine milit. (p. compar.).En pince. Synon. de en tenaille.L’opération en pince dite de la poche de Falaise où les Allemands perdirent près de 100000 hommes, tués, blessés et prisonniers et un nombre considérable de véhicules de combat (Billotte, Consid. strat.,1957, p.4005).
2. P. anal. (de forme, parfois de fonction)
a) Arg. ou pop.
− Main. Une barbe hirsute et malpropre, où il fourrageait à pleines mains, de ses pinces volumineuses et noires de cirage (Rolland, J.-Chr.,Buisson ard., 1911, p.1294).Après avoir serré la pince de quelques collègues (Queneau, Loin Rueil,1944, p.21).
− Au plur. Menottes. Ben, j’suis revenu. Avec les pinces, les menottes, quoi. Y m’les ont mis, les vaches! (J. Genet, Miracle de la rose,1947, p.250 ds Cellard-Rey 1980).
− Au plur. [Dans des expr.] Pied(s), jambes. Synon. pincettes.Si vous faisiez ça, vous pouvez être sûrs que je ne ficherais plus jamais les pinces chez vous! (Gyp, Docteurs,1892, p.19).Qu’est-ce qu’ils croyaient? qu’ils iraient à pinces jusqu’à Paname? (Sartre, Mort ds âme,1949, p.88).

Le colis sera d'environ :

Couleurs

bleu, noir, rose, rouge

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Seulement les clients connectés ayant acheté ce produit peuvent laisser un avis.