Blog, votre compte, recherche, avis, réseaux

Pic à cheveux thaï soleil stylisé bois foncé

5,00 

Pic à cheveux thaï représentant un soleil stylisé en bois exotique foncé. longueur 18 cm, largeur 3,5 cm, poids 8 gr.

1 en stock

Description détaillée

PEIGNE

A. − Objet de toilette ou de parure.
1. Instrument à dents plus ou moins fines et serrées, utilisé pour démêler, arranger les cheveux, la barbe d’une personne, les poils d’un animal. Jouant les chansons à la mode sur un peigne entouré de papier de soie (Giraudoux, Simon, 1926, p.76).Sans pitié, elle ratisse avec son peigne les cheveux emmêlés (Martin du G., Vieille Fr., 1933, p.1101):
1. Un large peigne en main, Justin Weill s’efforçait de rejeter en arrière et de lisser en la mouillant un peu sa chevelure couleur de flamme. Duhamel, Cécile, 1938, p.36.
SYNT. Peigne fin; peigne à démêler (v. démêloir); peigne à queue, à double rangée de dents; peigne de poche; dents, dos d’un peigne; peigne de/en buis, écaille, corne, ivoire, métal, matière plastique; passer un peigne dans ses cheveux, sa barbe.
♦ P. métaph. Le vent (…) chante, en mille ruisseaux d’air divisés par les peignes de l’if (Colette, Mais. Cl., 1922, p.88).Les persiennes de la salle à manger dressaient deux peignes de lumière (H. Bazin, Mort pt cheval, 1949, p.57).
− En partic. Peigne liturgique. Au Moyen Âge et actuellement dans l’Église orientale, peigne utilisé par le prêtre avant de célébrer la messe. Les peignes liturgiques ornés de festons de pampres (A. France, Mir. Gd St Nic., 1909, p.105).Le pontifical romain prescrit l’usage d’un peigne d’ivoire dans la cérémonie du sacre des évêques, et le symbolisme de cette cérémonie était analogue à celui du lavement des mains (Gayt.21928).
− Loc. et expr.
♦ Coup de peigne
(Se) donner un coup de peigne. (Se) peigner rapidement pour remettre les cheveux en place. Il se jeta de l’eau à la face, puis se donna un coup de peigne. Ce bout de toilette rafraîchit sa tête (Zola, Th. Raquin, 1867, p.109).
[Chez le coiffeur] Remise en forme de la coiffure; p.méton., technique du coiffeur. Une femme ne pouvait être présentée sans avoir été coiffée par lui, et sans lui faire passer mystérieusement les dix louis dont il faisait payer la faveur de son coup de peigne (Jouy, Hermite, t.4, 1813, p.278).Donnez-moi un coup de peigne. Juste un coup de peigne. Et mouillez-moi les cheveux à l’eau de Cologne (Romains, Hommes bonne vol., 1932, p.294).

Annie Stasse

Annie Stasse

Je fais de longs séjours en Thaïlande depuis de nombreuses années. J’ai installé ce site de vente en 2012, mon unique lieu de vente, après avoir fermé la boutique que j’avais ouverte fin de l'été 2009 ; je suis passionnée de technique web depuis 2005 (dur, dur pour être référencée par les moteurs surtout Google !), sur informatique - Mac - depuis années 1980.
Annie Stasse

L'envoi sera d'environ :

Poids 10 g