bracelets brillants multirangs
bracelets brillants multirangsbracelet blanc brillantbracelet rigide ouvert perles dorees

Bracelets ouverts perles brillantes : 2 choix

1,20 

Choix de 2 bracelets souples/rigides ouverts garnis de perles brillantes : l’un perles blanches, l’autre perles dorées. Diamètre environ 6 cm, largeur environ 2,5 cm, poids environ 18 gr

Effacer

Description généraliste

BRACELET, subst. masc.

A.− [L’objet entourant le poignet]
1. Usuel. Bijou flexible ou rigide généralement en forme d’anneau qui se porte au poignet ou au bras :
1. … et la princesse s’avançant vers Isambart, qui étoit à côté de lui, ôta de ses bras deux superbes bracelets d’émeraudes et d’opales, et les lui donna. Mmede Genlis, Les Chevaliers du Cygne,t. 3, 1795, p. 75.
2. Chacun, sous sa serviette, trouva un cadeau proportionné à l’importance de l’invité. La marraine eut un bracelet d’or massif, son mari une épingle de cravate en rubis, Boissel un portefeuille en cuir de Russie, et Pitolet une superbe pipe d’écume. Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, L’Héritage, 1884, p. 528.
2. Bracelet [de montre]. Support − en cuir, en métal, etc. − de la montre que l’on porte au poignet.
− Spéc. Petit manchon de cuir qui enserre et maintient le poignet dans un travail de force :
3. Chaque type [pour lutter] y s’a oté les effets et y reste rien qu’habillé vec le caneçon et le bracelet de force. Musette, Cagayous à la lutte,1909, p. 3.
♦ HIST. Bracelet d’archet. ,,Demi-manchon de cuir, d’os ou de métal, que l’archer attachait à son poignet gauche pour ne pas être blessé par le coup de fouet que donnait la corde de son arc«  (Lar. encyclop.) :
4. Beaucoup d’archers primitifs portaient un bracelet protecteur analogue aux coussinets de cuir des nègres Wuté du Caméroun. R.-H. Lowie, Manuel d’anthropol. culturelle,1936, p. 240.
3. Au plur., arg. Menottes :
5. Au premier geste suspect, ils [les deux policiers] allaient (…) me passer les bracelets. A. Simonin, Touchez pas au grisbi,1953, p. 207.
B.− P. ext.
1. ARCHIT. Anneau ornant le fût des colonnes.
2. ARM. Cercle de métal qui orne la partie supérieure du fourreau d’une épée ou d’un sabre.
3. MÉD. Bracelet artériel péri-œsophagien :
6. … elle [la branche cardio-œsophagienne de la coronaire stomachique] contribue à former avec eux [des ramuscules des diaphragmatiques inférieures] le bracelet artériel péri-œsophagien… G. Gérard, Manuel d’anat. hum.,1912, p. 263.
PRONONC. ET ORTH. : [bʀaslε]. Cf. brachial.
ÉTYMOL. ET HIST. − A. − Ca 1150 bracelet « petit bras » (Thèbes, 315 dans T.-L.). B. − 1. 1387 brachelés « armure qui sert à protéger le bras » dans Du Cange, s.v. brachiale, p. 729b; xves. bracelet d’archer « plaque de métal, d’ivoire ou de cuir, attachée à l’avant-bras gauche pour éviter le coup de fouet produit par le tir de l’arc » (Gay) − fin xves., Gay; d’où 1751 technol. « anneau d’étoffe ou de cuir que certains travailleurs (doreurs, argenteurs) portent à l’avant-bras gauche en guise de protection » (Encyclop. t. 2); 2. 1415 « ornement en forme de cercle qui se porte autour du bras » (Inv. du trousseau de Marie de Bourgogne dans Gay) peut-être déjà attesté en 1394, interprétation douteuse (Dutilleux, Roman, Seyssel-Cressieu, Brun-Durand, Recueil d’anc. inventaires, t. 1, p. 118). Dér. du rad. de bras*; suff. -elet (-et*); pour B, le sens bracelet « bijou » est rendu en b. lat. par brachialis, -e subst., ives. (Trebellius Pollio, Claud. dans TLL s.v., 2156, 17); à rapprocher du sens « pièce d’armure » le lat. médiév. brachialis même sens (Vita Gang. I, 3 dans Mittellat. W. s.v., 1552, 69).

Le colis sera d'environ :

Couleurs

blanc, doré

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Seulement les clients connectés ayant acheté ce produit peuvent laisser un avis.