Bracelets cauris et perles base coton couleurs

3,50 

Bracelets cauris et perles base coton couleurs à fermeture par nouage de 2 fils dans une boucle ; la longueur totale est 30 cm, largeur 0,8 cm, poids 5 gr,

choisir dans le menu déroulant la photo du choix s’affiche !

sont épuisés : rouge, noir, marron.

les bracelets présentés sur ce site sont tous fait main par les Thaïlandaises, elles les fabriquent à toute vitesse avec une technique acquise par la pratique qu’elles en ont.

Effacer

Description

Bracelets cauris et perles base coton couleurs

Bracelets cauris et perles base coton couleurs à fermeture par nouage de 2 fils dans une boucle ; la longueur totale est 30 cm, largeur 0,8 cm, poids 5 gr,

les bracelets présentés sur ce site sont tous fait main par les Thaïlandaises, elles les fabriquent à toute vitesse avec une technique acquise par la pratique qu’elles en ont.

Cauri

C’est une toute petite porcelaine (3 cm au maximum), irrégulière et aplatie, au bord large, très calleux et grossièrement subhexagonal. La coloration d’ensemble est pâle (de blanc à beige sale), mais le dorsum semble coloré en transparence, gris verdâtre à marges jaunâtres, avec parfois des bandes transversales plus foncées. L’ouverture est large et blanche, avec des denticules prononcées. Le manteau de l’animal est blanc zébré.

Le cauri ou porcelaine-monnaie (Monetaria moneta ou Cypraea moneta) est une variété de coquillages de la famille des Cypraeidae (les « porcelaines »). Utilisés historiquement comme monnaie, ils continuent aujourd’hui à être utilisés comme bijoux ou objets de décoration.
Ce coquillage a été utilisé au cours des âges comme instrument de circulation pré-monétaire. On retrouve des traces de son utilisation en Chine dès la dynastie Shang (1600-1046 av. J.-C.). Pendant la dynastie Zhou (800-300 av. J.-C.), des cauris en jade ou en noyaux d’arbres fruitier sont utilisés comme monnaie.

Répandus par les marins arabes et européens dès le Xe siècle, ces coquillages étaient utilisés comme monnaie dans une grande partie de l’Afrique et de l’Océan Indien : le principal fournisseur en était les Maldives, qui conservent encore ce coquillage comme symbole de leur monnaie sur tous les billets de banque.

Dans le cadre des traites négrières, au XVIIIe siècle, « 74 tonnes [de cauris] étaient annuellement introduites par les Hollandais, et 50 par les Anglais, tandis que Français, Danois et Hambourgeois transportaient une dizaine de milliards de coquilles ».

Au début du XXIe siècle, certains états africains (Bénin, Burkina Faso) utilisent encore les cauris en complément du franc CFA. Un sac de coquillages vaut 2 000 francs CFA, environ 3 euros. En 1960, Le cauri est choisi comme emblème de la banque malienne de développement.

Informations complémentaires

Poids 7 g
Couleur

, , ,