Bague plume ajustable en métal gris

9,95 

Bague plume ajustable en métal (laiton). Ouverte elle est ajustable au doigt. Largeur de la plume 7 mm, Poids 2 gr.

En stock

Description

Bague plume ajustable en métal gris

Bague plume ajustable en métal (laiton). Ouverte elle est ajustable au doigt. Largeur de la plume 7 mm, Poids 2 gr.

Plume

Appendice tégumentaire, se composant généralement d’un tuyau épais, prolongé par une tige effilée, garnie de barbes latérales, et qui, recouvrant l’oiseau en grand nombre, le protège et lui permet de voler. cnrtl

Expédition offerte à partir d’un panier de 49 € (pour la France).

Moyens d’Expéditions :

La Poste (Lettre Verte, Lettre internationale, Colissimo) : vers le Monde entier. Si un objet de valeur est léger et pourrait être envoyé par lettre je l’envoie en Colissimo – à mes frais – pour qu’il bénéficie d’un suivi.

Mondial Relay : Allemagne, Belgique, Espagne, France, Grande-Bretagne, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal.

Moyens de PAIEMENT

– Carte bancaire sécurisée toutes les cartes bancaires sont acceptées, (formulaire modale) et IBAN.

 

BIJOUT. Anneau, souvent en métal précieux, parfois orné de pierres précieuses, que l’on porte au doigt et qui exprime symboliquement un engagement, un lien affectif, conjugal, une alliance durable :
1. Ils étaient fiancés; il arrivait de Paris, l’écrin dans la poche; il avait trouvé Cécile seule; et il s’était agenouillé de tout son être devant elle, pour lui mettre au doigt cette bague, l’anneau, la chaîne… Tout un passé de jeunesse, de tendresse… Ah, ce désir sincère et fou qu’il avait, de donner et de prendre le bonheur!… R. Martin du Gard, Jean Barois,1913, p. 309.
2. … Euryanthe, fiancée d’Adolar, a reçu confidence d’un secret : Emma, sœur d’Adolar, ayant perdu son fiancé Udo, s’est donné la mort en absorbant le poison contenu dans le chaton d’une bague. R. Dumesnil, Hist. illustrée du th. lyrique,1953, p. 118.
Rem. V. aussi sous anneau* les ex. 5 et 6; on dit anneau épiscopal plutôt que bague d’évêque.
SYNT. Bague d’or, d’argent (Ac. 1835-1932); bague garnie de diamants (Ac. 1835-1932); bague de mariage, de fiançailles, d’évêque (ce dernier rare; cf. E. et J. de Goncourt, Journal, 1885, p. 501); bague à cachet (T. Gautier, Le Capitaine Fracasse, 1863, p. 286).
− Au fig., fam., loc. proverbiale. C’est une bague au doigt; porter une bague au doigt. C’est une chose dont on peut tirer avantage ou qui est d’un emploi lucratif et peu fatigant. Votre place vous laisse du loisir, c’est une bague au doigt :
CNTRL

Informations complémentaires

Poids 5 g