bague perles ambre goutte sur tisse
bague perles ambre goutte sur tissebague perles ambre goutte sur tisse

Bague perles gouttes ambre sur tissé souple ajustable

4,00 

Bague avec perles gouttes ambre sur tissé de fils coton enduits souples : la bague est ajustable au doigt. Largeur de l’anneau 12 mm, Poids 18 gr.

1 en stock

Description généraliste

Une bague est un article de joaillerie qui se porte généralement au doigt. De fait, elle a une forme d’anneau, plus ou moins large, serti ou non de pierres et quelques fois gravé. Au même titre que les boucles d’oreilles, les bagues peuvent être constituées de toutes sortes de matériaux, incluant métal, plastique, bois, os et verre. Quand l’anneau comporte une partie sertie, on la désigne sous le terme chaton. La partie sertie est en général une pierre précieuse ou semi-précieuse comme le diamant, rubis, saphir ou émeraude. Cependant, le choix des matériaux et de la forme donnée au bijou dépendent de la créativité du joaillier, on ne définit donc pas de règles strictes. La seule limite à la mode est le diamètre interne de la bague, qui doit permettre d’y passer un doigt. Une bague, par sa forme et le matériau dont elle est constituée peut avoir de nombreuses symboliques. Le diamètre intérieur d’une bague se mesure avec un outil conique que l’on appelle un triboulet.

TISSÉ,
1. Dont on a fait un tissu, qui est réalisé par le tissage. Vignette, décor tissé(e). Les essuie-verres (…) sont (…) écrus, ou blanchis, ou encore tissés à carreaux rouges ou à liteaux (Lar. mén.1926, p. 754).Le coton est, de très loin, la matière la plus utilisée (…) que ce soit en peluche tissée ou en peluche tricotée (Thiébaut, Fabric. tissus, 1961, p. 111).
2. Dont le tissage, la texture a un aspect particulier, est d’une réalisation particulière. On improvise une tente sous laquelle je dors, malgré la chaleur tamisée par cette étoffe en laine lâche et mal tissée (Du Camp, Nil, 1854, p. 291).

a) Où l’on a mêlé des fils particuliers au tissage de manière à former un motif. Tissé de raies noires et blanches. Le père Maximin, vêtu d’une chape d’un blanc laiteux, tissée de croix en jaune citron, insérait l’hostie dans la custode (Huysmans, En route, t. 2, 1895, p. 234).Un rideau tissé d’or, alourdi de pierreries, fut tiré et le khalife apparut sur son trône d’or (Grousset, Croisades, 1939, p. 198).P. métaph. Dis donc adieu, de par le sort, Aux jours tissés d’or et de soie (Privas, Chans. vécues, 1903, p. 18).
b) Tissé de/en.Fabriqué, réalisé avec une matière particulière. Toutes les trames grossières tissées en poils naturels (Mallarmé, Dern. mode, 1874, p. 781).« Vêtu d’un petit habit brun de forme ancienne », lequel était tissé de fils « ténus comme ceux des toiles d’araignées » (Durry, Nerval, 1956, p. 105).
c) P. anal. Constitué d’éléments qui forment un tissu, un réseau.

Le colis sera d'environ :

Poids 19 g

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Seulement les clients connectés ayant acheté ce produit peuvent laisser un avis.