Publié par Laisser un commentaire

Le Qatar et la Thaïlande placés en liste rouge pour trafic humain

Le département d’État américain a placé la Thaïlande et le Qatar sur liste rouge pour trafic humain. Les conditions subies par les salariés relèvent de l’esclavage moderne, selon les autorités américaines.

Le département d’État a inscrit, vendredi 20 juin, le Qatar et la Thaïlande sur la liste rouge des pays concernés par le trafic d’êtres humains. Les conditions dans lesquelles vivent les salariés dans les deux pays relèvent, selon lui, de l’esclavage moderne.

La Thaïlande a été reléguée au plus bas rang de la liste du département d’État. Elle n’est désormais pas mieux considérée que la Corée du Nord, l’Iran ou l’Arabie saoudite, au vu de la façon dont elle traite ses salariés et les protège contre les abus. Le Qatar est à peine au-dessus et rejoindra la Thaïlande si les conditions offertes aux travailleurs ne s’améliorent pas.

« Il ne peut pas y avoir d’impunité pour ceux qui trafiquent avec les êtres humains. Cela doit cesser. L’esclavage bafoue les droits humains », a déclaré le secrétaire d’État américain, John Kerry. Selon lui, les consommateurs doivent aussi prendre leurs responsabilités dans la lutte contre les trafics humains. « C’est le rôle de chacun de s’assurer que ce que nous achetons n’a pas été fabriqué dans des conditions de travail forcé », a-t-il insisté.

De nombreuses enquêtes ont mis en lumière les situations effroyables dans lesquelles travaillent les salariés en Thaïlande comme au Qatar. Ce dernier est accusé notamment pour les conditions dans lesquelles sont réalisés les chantiers en prévision de la coupe du monde de football en 2022. Des centaines d’ouvriers, en particulier népalais, y ont trouvé la mort et vivent dans un état d’esclavage, privés de tout y compris du droit de repartir dans leur pays.

Lire dans le Guardian

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.