Publié par 4 commentaires

Jacques Vergés et le “génocide Cambodgien”

La mort Jacques Vergès, prévisible vu son grand âge, suscite ou va susciter les cris habituels sur les gens qu’il a choisi de défendre. Parmi ceux-ci Klaus Barbie, Khieu Samphan. Dans ces deux cas il eut raison de les défendre. Pourquoi ? Comme je dis succinctement dans un commentaire sur un billet de blog Mediapart : où placez-vous le curseur pour que quelqu’un soit jugé et exécuté sans avoir eu d’avocat pour le défendre devant une Cour de Justice ? A partir de combien de meurtres ? de combien de viols ? de combien d’Humains torturés ? Où placez-vous le curseur ? A partir de 10 ? A partir de 1000 ? Faut-il dans certains cas revenir à  la formule “pendez-les haut et court“? comme il était de coutume de le faire dans l’Ouest américain, comme certains adeptes de la peine de mort le veulent ? C’est pourquoi la Démocratie doit remercier de tels avocats qui ont dit “oui je vous défends, à  condition que vous plaidiez coupable“.

Durant la guerre d’Algérie peu d’avocat ont défendu les Algériens qui commettaient des attentats, des crimes. On célèbre tant et plus la Résistance de quelques Français durant la dernière guerre. C’était leur guerre de Libération à eux, une Résistance ne se fait jamais sans morts, meurtres, attentats, tortures. Il fut donc à  l’honneur d’avocats Français de les défendre.

Autre question fallait-il que Klaus Barbie et Khieu Samphan n’aient pas d’avocat ? ou un avocat qui n’ait aucune conviction pour les défendre, des avocats fantoches, des avocats de nom et non d’actes ?

Sur le Cambodge –

on lit tant et plus sur le net des tas de choses fausses. C’est un argument de poids parmi les anticommunistes viscéraux :

les communistes ont ce génocide à  leur débit. Un crime communiste de plus.

Certes ceux-ci ne font jamais cas de l’esclavage, de la déportation par millions d’Africains, du génocide des Indiens (Nord et Sud Amériques), et tant d’autres crimes non commis par des communistes, on pourrait rajouter les guerres de 14-18 et de 39-45 combien de millions de morts commis par des pays qui sont fiers d’être eux capitalistes et démocratiques ?

Résumé de ce fameux génocide –

Ce n’était pas un génocide au sens où ils étaient tous Cambodgiens. Pas de chance, il n’y a qu’une ethnie au Cambodge, les Khmers. Le crime ne fut pas non plus programmé. Ce qui était programmé fut que les gens des villes deviennent tous paysans, pour que le Cambodge redevienne le grenier à grain de l’Asie du Sud-Est. Rappelons que les EU bombardaient quotidiennement le Cambodge (et le Laos dont certains parties sont toujours en ruine, et rappelons que l’agent Orange continue de faire des morts et des naissances difformes au Vietnam) pour annihiler la résistance Vietnamienne, et que les Cambodgiens n’en pouvaient plus, ils crurent que ces “nouveaux défenseurs” allaient faire arrêter ces bombardements.

Il fut orchestré de les faire tous partir des villes. Cependant ces gens des villes ne savaient rien de la culture du riz. De plus ils furent évacués des villes en quelques heures. On ne leur dit pas que c’était “pour toujours”. Si bien qu’ils n’emmenèrent pas de provision de bouche, du riz. Ils moururent donc rapidement, dans les six mois de l’évacuation. C’est l’immense majorité des morts qui le furent ainsi. Je ne conteste pas que mourir de faim soit violent. Mais pas une violence par assassinat, meurtres, tortures.

Il y eut aussi, en plus, des morts par tortures, meurtres. Dans ces centres, tels Tuel-Slong ou S21, où officiait Kang Kek Ieu (dit le Duch), les morts l’étaient d’une manière atroce. Je ne le nie en rien. J’en fus moi-même bouleversée quand j’allais visiter ce centre qui fut la première visite que je tenais à faire en arrivant au Cambodge.

L’ONU –

L’ONU et les pays Occidentaux soutinrent ce régime longtemps encore (jusqu’années 1990) bien après que les millions de morts eurent lieu et ils en connaissaient les coupables… les Khmères rouges représentèrent le Cambodge à l’ONU sans que quelque cas de conscience dérange l’Occident ni le Monde.

Le procès –

C’est à cause de ce soutien occidental que les procès des Khmères rouges ne put être entrepris qu’à partir de 1991, et qu’il mit une dizaine d’années avant de siéger dans une cour de justice pour juger les coupables.

Rajout le 17 août 11h30, à  la lecture de quelques commentaires qui font des contresens je vous propose quelques définitions du mot génocide

dans le CNRTL (Centre national des ressources Textuelles et Lexicales) : Extermination systématique d’un groupe humain de même race, langue, nationalité ou religion par racisme ou par folie.

Dans Wikipedia : Un génocide est l’extermination physique, intentionnelle, systématique et programmée d’un groupe ou d’une partie d’un groupe en raison de ses origines ethniques, religieuses ou sociales.

Dans Larousse : Crime contre l’humanité tendant à  la destruction totale ou partielle d’un groupe national, ethnique, racial ou religieux

4 réflexions au sujet de « Jacques Vergés et le “génocide Cambodgien” »

  1. Et c’est même pire! C’est toute la région qui est déstabilisée.

  2. 16/08/2013, 23:28 | Par yapadaxan

    Un beau courage d’écrire ce billet. Une occasion en effet de rendre hommage à Jacques Vergés, avocat pour le moins atypique. J’ai aimé son positionnement à propos de la guerre en Libye, aux côtés de Dumas.

    Un homme courageux.

  3. ah la guerre en Libye encore une guerre juste sans doute ! et qui a son lot de morts, et maintenant c’est un beau bordel. Ils en ont pour des années pour retrouver une unité. Elle fut aussi le terreau qui nourrit la guerre au Mali en lui apportant : armes et guerriers qui lui manquaient.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.