Chemises Jaunes Chemises Rouges Thaïlande

Publié par Laisser un commentaire
Meeting au bord du canal Bangkok

État des lieux

Je vais essayer ici de vous expliquer ce que sont les Chemises Jaunes et les Chemises Rouges.

La Thaïlande ne fonctionne pas selon les critères gauche et droite, mais par clientélisme. La plupart des leaders politiques sont d’abord des hommes d’affaires qui ont formé des circuits relationnels qu’ils vont confirmer une fois ministre fric à l’appui.

La corruption est la règle. Elle sévit partout. Toutes les plages sont tenues par des mafias. Les militaires ne sont pas en reste. La corruption est commune dans toute l’Asie du Sud-Est.

La Thaïlande a, depuis la 2de guerre mondiale, joué sur tous les tableaux diplomatiques. S’associant tour à tour ou à la fois avec les Britanniques, les Japonnais puis les États-Unis pour ne pas être classé parmi les vaincus, s’établissant base de décollage durant la guerre du Viet Nam pour les avions EU et base de repos (Pataya) des GI, gardant toujours de bonnes relations avec la junte birmane, gardant ses distances avec le Viet Nam et abritant les Khmers rouges. La Thaïlande a joué sur tous les tableaux en oubliant d’avoir des relations diplomatiques avec ses voisins immédiats mais faisant parti de l’ASEAN.

Le roi constitutionnel Bhumibol Adulyadej né en 1927, couronné en 1950, dynastie de Rama IX, est le protecteur du bouddhisme thaï et le dirigeant politique le plus riche du monde (23 milliards $).

Chemises Jaunes

Le jaune est la couleur préférée du roi c’est pourquoi elle fut choisie par le parti démocrate (PAD) en 2006. Ce parti est celui des classes aisées et diplômées de la capitale Bangkok. C’est la classe sociale que les militaires ont toujours soutenue, à l’aide de relations corrompues à tous les niveaux. La bureaucratie est le bastion de ce conservatisme refusant tout changement, arrogante de ses pouvoirs elle fut toujours le pilier des coups d’état militaire.

Cette classe sociale manifeste et fait campus dans les rues de Bangkok depuis 2008. Elle a prit le prétexte que Thaksin Shinawatra serait corrompu. Il fut premier ministre de 2001 à 2005, puis reconduit. Un coup d’état le destitua en mars 2006. Il a été le premier gouvernant en Thaïlande a s’occuper des classes majoritaires (paysans, classes pauvres) mais surtout en passant par dessus la bureaucratie pour gouverner en direct.

Chemises Rouges

Ce nom a été choisi (2009) par les opposants (UDD) aux Chemises Jaunes. C’est la couleur de la révolte à l’ordre établi. Ils s’opposent aux militaires, à la bureaucratie, ils sont les paysans, les universitaires républicains et progressistes.

Thaksin est leur symbole. Interdit de séjour en Thaïlande depuis 2006, il fait des meetings par téléphones portables transféré sur grand écran.

Les batailles de rue entre Rouges et Jaunes sont violentes. Elles font des morts et des blessés en quantité. Elles durent depuis 2009.

Élections de février 2014

Au gouvernement depuis les précédentes élections législatives de 2011 le parti qu’on dénommerait en Occident de gauche (tendance Chemises Rouges) avec à sa tête Yingluck Shinawatra sœur de Thaksin. Bien sûr contestée, puis destituée par les manifestations répétées et plaintes des Chemises Jaunes. Elle fit une politique davantage tournée vers la paysannerie largement majoritaire et pauvre en Thaïlande. Mais pris aussi d’autres mesures “moins claires” pour les classes moyennes.

panneau electoral 2014
panneau électoral 2014

Les élections législatives prévues pour le 2 février 2014 ne purent se faire dans tout le pays, car les Jaunes occupèrent les bureaux de vote du sud du pays (et d’autres parties du pays) qui ne purent voter.

Le vote est obligatoire en Thaïlande, mais ces élections ne réunirent que 33 % de suffrages. Il est aussi possible de voter par un bulletin “no vote”.

Coup d’état du 22 mai 2014

Depuis plusieurs années les militaires répétaient qu’ils ne voulaient plus faire de coup d’état (au moins 18 depuis 1945). Ils commencèrent ainsi le 20 mai, suite à une manifestation monstre des Chemises Rouges le 10 mai soutenant le nouveau gouvernement, répondant elle-même à une manifestation monstre des Jaunes du 9 mai contestant le nouveau gouvernement de la même tendance politique que le précédent, mais remplaçant la première ministre destituée, pour “rétablir le calme”.

Ainsi, les militaires, voyant que les Chemises Rouges ne lâchaient rien, prirent le parti d’appuyer les Jaunes, sous prétexte de rétablir le calme dans le pays prennent le pouvoir le 22 mai 2014.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.