Hué rivière des parfums tombeaux des empereurs

Publié par Laisser un commentaire
entrée tombeaux rivieres des parfums Hue

Hué : rivière des parfums tombeaux des empereurs

30 photos de la rivière des parfums à Hué – de la rivière des parfums ou la vallée des empereurs où on peut voir les tombeaux des empereurs, chacun ayant un style très différent, et une promenade en bateau sur cette rivière, le tout durant la saison des pluies ou mousson en novembre 2007. Plus tard dans cette même ville il y aura une inondation par débordement de la rivière.

Durant la promenade en bateau on a visité aussi un pagode souterraine.

La tradition impériale était que chaque empereur prépare son tombeau, on peut penser que l’Égypte faisait de même avec les pyramides, mais là c’est plus récent. Il construisait tout ce qui pouvait réjouir son âme après sa mort : des jardins, des arbres, des fleurs, une pagode, un pavillon comportant plusieurs pièces qui avaient chacune sa fonction.

Toutes les photos dates de novembre 2007 et sont souvent datées.

Pour voir un diaporama cliquer sur une photo

Nha Trang en 2009 plage mer par tous les temps

Publié par Laisser un commentaire

Nha Trang

J’ai vécu à Nha Trang 6 mois : d’octobre à mars 2008/09

C’était la deuxième fois que j’étais parti pour rester 6 mois en Asie du Sud-Est. La première fois j’avais fait des aller-retour Thaïlande (Bangkok, Chiang Mai), Cambodge (Angkor, Siem Reap, Phnom Penh), Vietnam (Hanoï, Da Lat, Hué, Mui Ne, Mékong).

Pour cette fois là j’avais décidé de rester 6 mois au Vietnam pour mieux connaitre les Vietnamiens, et j’avais choisi Nha Trang.

J’ai eu le contact souhaité avec les Vietnamiens. Par exemple j’ai rencontré des jeunes filles qui apprenaient le français dans le collège où j’avais proposé “mes services”.

J’ai aussi eu en compagne une Belge qui vivait avec un Vietnamien et qui elle resta plus longtemps que moi. J’en ai un souvenir nostalgique.

J’ai 24 photos à vous présenter, surtout la plage et la mer dans tous ses états ! J’habitais pas loin dans un hôtel modeste d’où la fenêtre proposait ceci en paysage :

vu depuis ma fenêtre d'hotel
vu depuis ma fenêtre d’hôtel

Voici le bâtiment que je suppose être une administration, il fait face à la plage, par temps de pluie :administration, il fait face à la plage, par temps de pluie

Nha Trang sa plage à toutes les heures

Nha Trang sa mer dans tous ses états !

La censure au Vietnam est permanente (2009)

Publié par Laisser un commentaire

Censure de mon blog

Déjà l’année dernière j’ai fait la malencontreuse expérience de ne plus avoir accès à mon blog (1), même pas côté administration. J’ai réalisé arrivée au Cambodge que ce n’était pas du à la lenteur de connexion mais a des mots corruption à côte de Vietnam dans 2 titres. Je vous parlerai aussi de la corruption.

Aucun journaux ne parlent politique au Vietnam. On peut trouver Le Monde ou d’autres journaux étrangers, mais si jamais un article malencontreux sur le Vietnam est dans l’un alors il n’est plus sur les rayons. Les journaux vietnamiens en français ou anglais ne parlent que d’économie et de vie quotidienne : inflation, hausse des salaires, construction d’une école, sécurité sur les routes, etc… Aucune position politique n’affleure, même pas à l’extérieur d’ailleurs, on en sait plus sur la vie politique de la Chine, sans doute parce qu’elle a des relations extérieures diplomatiques et commerciales qui intéressent le monde entier.

Ne jamais parler politique

Parler politique entre soi, entre amis, ou dans la famille est considéré comme dangereux, aussi personne n’en parle. Je ne sais si ce sont les restes de la politique des années entre 1975 et 1990 qui reste ancrée dans les esprits ou si le danger d’être mis en prison ou en camp de redressement (existent-ils encore ? mystère !) reste réel.

Censure de la télévision

La chaine de télévision TV5 est accessible par le câble ou antenne râteau : tout le monde peut la visualiser au Vietnam. La conséquence est que la censure y sévit : un sein nu ? coupure de transmission 5 ou 10 minutes, un reportage sur le Vietnam déplait ? coupure durant toute sa durée 1 heure ou plus. Un jour un documentaire sur une tribu Indienne d’Amérique du sud ou les gens vivent normalement a peu prés nu : donc coupure, pas de reportage. L’antenne revient après comme si de rien n’était.

Une image d’une Vietnamienne en short dans un journal féminin vietnamien apparaissant, je demandais ce qu’il en était a un Vietnamien sur la pudeur du corps, c’est un vrai contraste dans les rues entre la Thaïlande et le Vietnam ou les femmes cachent jambes et haut des bras ; il me fut répondu que le gouvernement maintenant permettait le short.

Censure gouvernementale

Ce qui confirme que c’est bien le gouvernement qui régit aussi comment se vêtent les habitants, et pas seulement ce qui est visible a la télévision. Quand les Vietnamiens se plongent dans la mer ils sont en pantalon et tee-shirt, pas en maillot de bain.

______________

(1) depuis j’ai fermé ce blog, j’ai transféré les articles qui traitaient de mes voyages sur ce site de vente.

Truc Phuong femme de chambre : rencontre

Publié par Laisser un commentaire

Truc Phuong femme de chambre : rencontre

Le plus souvent le sourire aux lèvres, des belles dents légèrement irrégulières qui ajoutent à son charme, des yeux assez grands peu bridés, mince (peu de gros au Vietnam), moins d’un mètre soixante.

Elle fait ma chambre tous les matins. Au fil du temps son sourire se fit plus persistant en me croisant, je lui rendis volontiers. Finalement je crois que c’est elle qui m’adressa la première la parole avec son peu d’anglais. Puis un jour je la vis se percher sur un palmier… et m’en rapporter quelques feuilles arrachées où étaient accrochées des drôles de choses, le tout étant joli, que je touchais et qui bougea : c’était des cocons de papillons. J’en fus vivement touchée.

Puis elle vint s’asseoir a côte de moi parterre,

moi dans une chaise longue. On « bavarda » de choses et d’autres, elle avec ses dix mots d’anglais, dans ce cas le mime est très utile. Puis elle prit l’habitude de me surprendre par derrière, ce qui me faisait sauter, puis nous riions, et reprenions nos échanges.

Je lui demandais son âge : 19 ans.

Avait-elle un « boyfriend » ? : non.

Pensait-elle au mariage ? : non.

Quelles sont ses heures de travail : 6 H- 16 H,

déjeuner sur place à 11 h,

et retour a la maison en motobike.

Je n’osai jamais lui demander son salaire. Je lui dis mon âge, elle me fit un mime de peau du visage qui descend normalement à mon âge et que ce n’est pas mon cas.

Toujours j’étais entrain de lire, curieuse elle regardait. Un jour je lui montrais un titre qui contenait le mot “Chine”, elle comprit, dedans quelques photos de Chinois pauvres, des usines en démolition, elle s’attarda surtout sur celle qui montrait des femmes jeunes en usines.

Elle a douze chambres en responsabilité :

A 6 heures elle commence par arroser un peu le jardin le temps que les touristes se lèvent. Truc Phuong pose son chargement de draps et d’oreillers sur un banc. Elle change les draps et la serviette environ tous les deux jours, enlève le sable avec un petit balai vietnamien puis en passe un autre, humide. Elle met les draps et serviettes dans des machines, derrière l’hôtel, les fait tourner, puis étend le linge une fois sec.

C’est elle qui a aussi la responsabilité du sol du jardin en bambou devant l’ensemble des chambres d’environ 5 mètres de profondeur sur 50/100 m. Les arbres sont entretenus par un homme. Elle replante des pousses dans les endroits « usés », elle arrose une à deux fois par jour à l’aide d’un tuyau.

Tout ceci laisse pas mal de temps pour bavarder et rire avec ses collègues, ou une touriste, car je ne l’ai pas vu en faire autant avec d’autres.

Depuis quelques jours je faisais des calculs de pourcentage

relatif a son salaire supposé pour savoir quoi lui donner comme pourboire avant de partir. J’aurais préférer lui offrir une paire de boucles d’oreilles par exemple, car un objet ça se garde, rien de semblable ici.

Finalement ce matin, le dernier, je mis dans ma poche de short quelques Dongs. Hier elle m’avait dit qu’elle était triste que je parte. Puis la voila : on se dit « goodmornig, how are you », et elle me tend une petite poche plastic jaune qui contient deux photos : une d’elle et une autre où est écrit « I love you », au dos de sa photo plein de décors et de mots doux en anglais. Je suis très touchée, je ne m’y attendais pas. Je lui glisse l’argent dans la poche de son jean. J’ouvre ma valise à la recherche d’un objet pour elle, rien. Elle me répète qu’elle est triste que je parte. Je finis par avoir l’idée de lui proposer une photo d’identité de moi, que j’ai en réserve au cas… elle accepte et je lui écris mon prénom au dos.

Elle « m’explique » qu’elle peut, vu mon âge, m’appeler « Maman », ce qu’elle fait

C’est une tradition vietnamienne (peut-être chinoise aussi, en tout cas je ne l’ai pas vu en Thaïlande) qu’une personne jeune qui a de l’affection et du respect pour un/une “ancien/ne” l’appelle “Maman” ou “Papa”.

Elle sort chercher son ramasse-poussière, revient, sur la tête un vieux chapeau conique tout effiloche, c’est la première fois que je lui vois, d’habitude elle porte une casquette. Voyant son état je prends le mien tout neuf et lui donne, elle est contente et ne le quitte plus. Elle me demande de rester ici, je ne sais que lui répondre, finalement je lui explique que je veux voir tout le Vietnam, et que quand j’étais jeune j’étais contre la guerre et que j’ai vendu le Courrier du Vietnam sur les marchés de Paris…. et que j’ai vu Cu Chi et que je veux voir la DMZ à Hué, elle ajoute « et Haiphong ». Nous avons encore quelques heures, je vais essayer de la prendre en photo.

Deux années plus tard

Tout ceci s’est passé en hiver 2007 comme l’indiquent les photos.

Puis j’ai beaucoup pensé à mon séjour à Mui Ne et à Truc Phuong une fois rentrée en France. Quand j’ai pu retourner au Vietnam en 2009 j’avais projeté d’y retourner. Malheureusement l’hôtel n’existait plus et donc aucun moyen de retrouver Truc Phuong. Il m’arrive de repenser à elle et à Mui Ne avec nostalgie.

Truc Phuong femme de chambre
Truc Phuong femme de chambreTruc Phuong femme de chambreTruc Phuong femme de chambre

Maison de pauvres et maison de riches Da Lat

Publié par Laisser un commentaire

Maison de pauvres et maison de riches Da Lat

10 photos -J’ai trouvé une telle diversité et un tel contraste entre différents styles de maisons à Da Lat que je les ai prises en photos.

La majorité de ces maisons sont en bois. Mais on peut faire la différence entre le “bois de riche” et le “bois de pauvre”.

Les maisons de pauvre en bois sont en bois brut et dans les champs, elles peuvent s’orner d’une antenne télé, pour l’une une moto (véhicule prolifique au Vietnam), je ne sais pas identifier si la plus simple est habitée ou non : pas de rideau à la fenêtre ; les maisons peintes de couleurs vives doivent appartenir à des gens moins pauvres.

Les maisons des villes peuvent comporter plusieurs étages, ce sont alors des immeubles, mais ils gardent une certaine simplicité même s’ils sont très colorés.

Une caractéristique est la profusion de couleurs franches : vert amande ou tilleul, bleu canard, violet, citrouille.

Et bien sûr les fils électriques et leurs poteaux sans aucun ordre : ils “poussent” au gré des nouvelles constructions !

Rappel : toutes les photos ont été prises en hiver 2007

pour voir un diaporama cliquer sur l’une