Confinement et nettoyage face au Coronavirus

Publié par Laisser un commentaire

Je vais vous exposer ici comment je me comporte face au Coronavirus (Covid-19). D’abord je dois dire que j’habite dans le Centre de la France (Châteauroux, en pavillon HLM avec jardin), peu atteinte à ce jour. L’Indre où j’habite en est à 80 atteints recensés le 26 mars 2020 :

Évolution Du Covid 19 En Centre Val De Loire
Évolution du Covid 19 en Centre Val de Loire

C’est important pour vous, mes clients : pour vous garantir que je fais tout pour ne pas transporter ce virus chez moi et ainsi protéger tous mes envois à mes clients pour ne pas vous transmettre le virus :

Confinement contre le Coronavirus

J’ai compris que le virus pouvait être dangereux à partir de la mi mars 2020. Je me suis donc confinée à partir de la semaine 11 de mars. Je suis sortie faire des courses de bouche (dans mes quantités habituelles) le jeudi 12 mars 2020 à ce moment la Grande surface n’avait pas encore pris quelques mesures de protection (clients, caissières). J’ai ce même jour fait procuration (à la Police municipale) à un volontaire pour le vote du 1er tour des municipales du 15 mars.

À partir de ce jour je ne suis plus sortie de chez moi. Je prévoyais de sortir une fois par semaine, ce que j’ai fait le jeudi 19 mars.

Ce jour-là (le jeudi 19 mars) la grande surface avait pris des mesures de protection : queue sélective hors de la grande surface client à 1 mètre de distance, pas plus de 2 clients à chaque caisse, pas plus de 100 clients dans le magasin.

Pratiques de nettoyage de ce qui m’entoure

Le jeudi 19 mars j’ai emporté avec moi un petit flacon rempli de liquide vaisselle et un rouleau de papier à jeter dans un sac coton spécifique. Le savon étant un excellent désinfectant qui de plus lave et accessible facilement, c’est le produit que j’emploie systématiquement pour les objets, et du savon solide (savonnette et savon de Marseille) pour mes mains, figure etc.

Une fois que j’ai pris en main le chariot j’ai nettoyé au savon tout ce que j’étais amené à toucher : barre de tenu, côtés, devant, etc. Puis j’ai passé mes mains jusqu’aux poignets à l’aide de ce savon ainsi que ma figure et mon cou. J’ai jeté les papiers aussitôt dans une poubelle sans toucher de mes mains son ouverture.

Ma dernière sortie le 28 mars

Après le 19 mars le virus s’est étendu en France, et nous avons commencé à avoir des informations plus détaillées pour s’en protéger.

J’ai donc pris des mesures plus strictes :

  1. Sortir au max 1 fois tous les 10 jours
  2. Continuer ma pratique de nettoyage du chariot de grande surface
  3. mais en plus désinfecter chaque élément que je ramène chez moi

Sortie quand un client me passe une commande pour porter son expédition à La Poste qui continue ses services, alors que Mondial Relay l’a stoppé.

Nettoyage de ce que je ramène chez moi

Je nettoie tout ce qui arrive chez moi en procédant ainsi

  1. passer chaque emballage à l’eau et au savon de vaisselle
  2. passer sous l’eau du robinet coulant dans mon évier chaque fruit et légume, quand c’est possible avec du savon
  3. les emballer dans un torchon propre par catégorie dans mon réfrigérateur

reprise pour nettoyage :

  • mon sac à main, et chaque objet de son contenu : porte monnaie, carte bancaire, mouchoir tissu, stylo, etc
  • passer au four à 80 ° tout ce qui ne supporte pas l’eau : papiers, carton, mouchoir papier, etc
  • mon sac de course est passé sous la douche avec savon.

Vêtements que je porte au moment des courses :

  • j’enlève mes pull-over qui étaient en contact possible avec l’extérieur
  • je les mets au sale en les isolants des autres en attente
  • je passe à l’éponge enduite de savon mes pantalons, et ma veste au cas où j’en porte une

Le courrier de ma boite au lettre

  • je nettoie aussi ce que je reçois dans ma boite à lettres en procédant de la même manière : au four à 80 ° ce qui ne supporte pas l’eau (papier, carton) nettoyage au savon des “sur” journaux et magazines.
Carte Des Territoires Et Pays Infectés Par Covid 19 Le 29 Mars 2020
Carte des Territoires et Pays infectés par Covid 19 le 29 Mars 2020 d’après Wikipedia (en anglais)

Référencement de mon site par les moteurs de recherche

Publié par Un commentaire

Je ressens le besoin de faire le point publiquement pour informer les internautes ou mobinautes de l’état du référencement de mon site par quelques uns des moteurs de recherche principaux.

Google

Le référencement par le moteur le plus utilisé par les Français (ce n’est pas le cas aux États-Unis, ni dans tous les pays du monde) : Google demande (en fait exige) des possesseurs de sites de l’informer le plus souvent possible qui peut aller de plusieurs fois par mois à quelques fois par jour dans Google Search des changements de leur site, de plus nous pouvons nous lier à lui par une code (mon cas). Il est donc informé directement ; de plus c’est un des moteurs qui visite le plus les sites par l’intermédiaire de leurs moteurs ou crawls.

Mais voilà le résultat est que Google est celui qui informe le moins bien. Dans le cas de mon site malgré mes informations répétées à Google il continue à référencer des pages en langue étrangère que j’ai supprimé depuis plusieurs mois, catastrophe car il exige que ces pages disparues soit en 404 et non redirigées vers des pages en langue française !

Google se trouve dans une contradiction qu’il ne sait pas résoudre : à la fois il prône l’actualité, la nouveauté, et à la fois il ne sait pas suivre cette nouveauté. Il référence d’anciennes pages détruites par moi depuis plusieurs mois, que finalement, contrairement à sa demande, j’oriente vers ma page d’accueil et non pas vers une page 404 comme il l’exige.

Il fait bien d’autres erreurs par exemple : les milliers de pages de mon site étant toutes structurées de la même manière il m’envoie des mails pour me reprocher des erreurs sur quelques pages alors que toutes les pages de mon site sont identiquement structurées, donc soit ce sont toutes les pages qui présenteraient des erreurs ou soit aucune ! Et j’ai beau lui montrer qu’il fait erreur… il lui faut plusieurs mois avant de corriger ses erreurs, voire jamais !

Les programmeurs de Google sont donc défaillants.

Bing

Qui de plus informe d’autres moteurs tels : Orange, Yahoo, etc.

Bing aussi demande une information régulière sur son site réservé aux possesseurs de site. Quand je fais une recherche de mes référencements sur leur site de recherche je ne peux que constater qu’il référence moins de pages que Google, mais qu’il ne fait pas les erreurs de Google, autrement dit : Bing référence mieux, plus proche de la réalité et de l’évolution d’un site.

Qwant

Qwant a l’avantage d’être français, écologique et ne vous suivant pas. Son référencement de mon site est bon. Certes moins de pages de mon site y sont, mais elles sont toutes exactes. Et il prend en compte les évolutions de mon site assez rapidement (quelques jours). Et pourtant ce moteur ne demande pas aux possesseurs de site de les informer !

En fait c’est l’unique moteur dont je me sers pour mes recherches personnelles.

Ecosia

Voilà un moteur auquel je dois rendre justice ! Je l’oublie ! En fait je fais sa connaissance par mes visiteurs : dans mes statistiques je sais d’où ils viennent, par où ils me connaissent, et de plus en plus de visiteurs viennent par ce moteur. Quand je fais la demande : site:artisanathai.com qui est le moyen de savoir comment un moteur référence un site je découvre qu’il référence 3200 pages ! je l’ai donc rajouté dans mes choix de recherche sur Firefox immédiatement après Qwant.

Moralité

Il y a bien d’autres moteurs, je ne les énumérerai pas ici, on les trouve sur Wikipedia chacun avec ses spécificités.

Les Français manquent d’autonomie. En effet Google leur est imposé sur leur smartphone et leur ordinateur, et ils manquent de l’autonomie nécessaire pour s’en défaire et en choisir un autre. Google joue sur cette imposition illégale. Il y a eu des procès à cet égard : c’est contre toutes les règles de base de l’économie libérale qui impose “la libre concurrence”, alors que Google s’impose. Il a déjà eu des procès qu’il a perdu et du payer des amendes, mais rien de changé. De la faute aussi des internautes qui manquent d’autonomie.

Architecture d'un robot d'indexation
Architecture d’un robot d’indexation

Vols dans les cartons d’envoi de la Poste Thaï

Publié par Laisser un commentaire

Grand choix de produits

De retour de Chiang Mai (Nord Thaïlande) j’en rapporte un grand choix de produits de l’artisanat dont quelques-uns dans ma valise…

Le 29 mars un premier colis est arrivé, il contient : quelques ombrelles (beaucoup d’autres à venir), un des modèles de panier à riz : publié, de l’encens (d’autre à venir), des tas de batiks (une partie seulement !), des éventails en paille, des foulards, des chouchous…

Les 3 autres colis sont arrivés ce jour 31 mars… maintenant il me faut trier, classer, ranger… ils ont mis, par train ou route puis bateau, 1 mois 1/2 depuis Chiang Mai !

À signaler –

Vols dans les cartons d’envoi pour la première fois :

il a été fait des trous de 5/6 cm de largeur sur 20/30 cm de longueur par arrachement du carton pourtant d’une qualité de 0,8 mm d’épaisseur.Vols dans les cartons d'envoi par la Poste Thaï Vols dans les cartons d'envoi par la Poste Thaï Vols dans les cartons d'envoi par la Poste Thaï Vols dans les cartons d'envoi par la Poste Thaï Vols dans les cartons d'envoi par la Poste Thaï Vols dans les cartons d'envoi par la Poste Thaï

Voici quelques photos de ces déchirements, et les trous dans l’un doivent être des sondages :

Se rendre en Thaïlande février 2018

Publié par 2 commentaires

Quand on a décidé de se rendre en Thaïlande par quel bout faut-il commencer les réservations ? Tout dépend de si on vit à Paris ou en province, et aussi si un transport simple nous mène à l’aéroport de Roissy facilement.

Comment se rendre en Thaïlande ?

Cette année après mûre réflexion j’ai choisi d’éviter Bangkok et d’aller directement à Chiang Mai qui comporte une escale à Bangkok (dans l’aéroport pour changer d’avion !).

J’habite dans une province à 300 km au sud de Paris (le Centre), mais alors question transports pour se rendre à Paris c’est à chaque fois un vrai casse-tête. On a l’impression que jamais personne habitant cette région n’a jamais aucun besoin de se rendre facilement à Paris, ou alors la SNCF considère peut-être que nous ne sommes pas assez nombreux à s’y rendre en train et que nous préférerions notre voiture, mais qu’est-ce qu’on en fait de sa voiture une fois à Paris ?

Choix des vols

Il faut donc choisir les heures des avions en fonction des heures de la SNCF si bien que c’est d’incessant aller-retour entre les sites de recherche des avions et ceux des trains. Quoique les trains il suffit de les noter une fois pour toute… et alors on peut se mettre à chercher un avion.

Pour les avions ce qui est important est le temps qu’il met en incluant les escales, et dans quels aéroports sont ces escales, je vais les choisir fonction des escales de leur longueur et du prix global. J’ai fait des vols par des compagnies : des Émirats, de la Finlande, de la France, de la Chine, jamais encore Thaïlandais ! J’ai écarté les pays arabes car femme je déteste la manière dont ils nous regardent maintenant comme si nous étions des putes parce que seule, “avant” ce n’était pas ainsi.

Finalement cette année j’ai trouvé la solution : un vol Thaï Airways. Vous me direz c’est plus cher, (dans les 900 €) pas tant que ça si j’enlève le coût du transport Bangkok/Chaing Mai, les hôtels à Paris, la fatigue, l’ennui, tout ça compte aussi (1). Car ce vol a des horaires vraiment pratique : décollage de Paris à 12:30, retour 6:50. On a le temps à l’aller et au retour de faire le voyage sans dormir en hôtel !

J’ai plusieurs raisons de ne pas me rendre à Bangkok :

  • “mon” ex-guest house a changé de gérant et je la déteste depuis, j’ai constaté qu’elle a disparu du Routard alors qu’elle y fut plus de 10 ans.. Plus question d’aller là. J’ai cherché l’année dernière… rien ne me contentait vraiment.
  • Et aussi j’ai décidé de ne partir que 2 semaines et non 3 comme l’année dernière, donc 1 seule ville est mieux pour prendre son temps pour aller dans tous les lieux où j’ai des chances de trouver des produits intéressants.
  • et qu’en fait c’est bien à Chiang Mai que l’on trouve le plus grand choix d’artisanat et aussi les objets du quotidien des Thaïlandais !Se rendre en Thaïlande février 2018

Donc chercher une GH à Chiang Mai.

Après consultations du dernier Routard 2018, tout en révisant mes souvenirs (2 ans que je ne me suis pas rendu à Chiang Mai). Et puis je n’avais aucune envie de passer par les sites de réservations très prisées que je déteste. Ce ne sont que des pubs, je me sens très agressée et non maitre de mes choix avec ces “fausses” photos, etc.

Après avoir fait le tour de toutes les infos et munie de toutes en tête, je commence par les avions pour tâter le terrain. Je vois toujours les mêmes choses avec des escales qui n’en finissent plus durant lesquelles on se traine dans les couloirs immenses des aéroports à la quête d’une occupation : manger ? fumer ? tel truc en soie ? en fait on n’a besoin d’absolument rien juste passer le temps.

Donc je tombe sur un Thaï Airways sans escale pour Bangkok, youpi je le veux. Juste 1h30 à Bangkok. Je referme la fenêtre du site et vais me coucher.Se rendre en Thaïlande février 2018

Le lendemain, soit le 3 janvier me voilà au “turbin”. Tout réserver et conclure !

Le matin du 3 janvier

Je retourne visiter un site de GH qui m’avait bien plu hier. Oui c’est là que je vais habiter durant 2 semaines. Elle a plusieurs avantage : prix très correct pour son confort : clim, balcon, belles couleurs, dans une rue calme au centre du carré ancien entouré de douves soit proche du marché du dimanche où je compte me rendre 2 dimanches, et faire plusieurs allées retours chargée donc près est ce dont j’ai absolument besoin (par 30° chargé d’achats dur dur).

Alors maintenant je fais tout d’une traite :

  • réserver l’avion
  • réserver la GH

me reste à savoir comment me rendre à Paris…

Chez moi > Roissy

L’avantage de cet avion est qu’il décolle à 12:30 : je peux partir de chez moi le matin pour être à Roissy à temps. (Pas de train qui conviennent sinon la veille et donc payer une chambre d’hôtel.) Le retour atterrissage à 6:50 là pas de problème pour rentrer dans la journée chez moi en voiture.

J’ai découvert que le site du routard propose des parkings à des prix corrects. J’avais pensé à cette solution bien souvent mais les prix étaient vraiment trop élevés ! Je vais donc prendre cette solution. Pour 14 jours à partir de 60 € environ. Le coût d’aller en voiture serait, d’après le site Michelin, de 45 €.

Autrement dit ce vol qui parait cher me fait faire des économies : de trains et d’hôtels en France. Et de fatigue, de temps, d’incessant aller- retour entre aéroport et hôtel. C’est un bon choix.

Maintenant plus qu’à préparer la valise, au fait j’ai tous les sacs qu’il faut, mais question valise que j’ai depuis (???) très longtemps je vais peut-être en prendre une plus récente ?

_____________

(1) rappel j’ai 76 ans.

Projet d’envol vers la Thaïlande 2017

Publié par Laisser un commentaire

Projet d’envol vers la Thaïlande 2017

Information importante : j’ai réservé mon vol pour janvier 2017

Cette fois a été un peu plus complexe car il fallait d’abord que je trouve quelqu’un pour m’aider. Ayant atteint l’âge de 74 ans, 75 en décembre prochain, je n’ai plus la force physique que j’avais “avant”. J’ai commencé à m’en rendre compte plus particulièrement à mon dernier voyage d’octobre 2015.

Comme je procède aux achats par moi-même je dois porter les produits pour les rapporter dans ma chambre de Guest House à chaque achat et donc les transporter au bout de mes bras (mon dos ne supporte plus les sacs à dos) ; souvent je retourne chez les mêmes marchands plusieurs jours d’affilés juste pour échelonner le port des paquets sur plusieurs jours.

Je devais donc trouver de l’aide

Après divers contacts qui se révélèrent désastreux, j’ai enfin trouvé la personne idéale : Michel.

  • Michel ayant un projet de séjour plus long et surtout partant depuis le Luxembourg part le même jour mais revient quelques mois plus tard. Il sera mon “porteur”,

 

Retour de Thaïlande : les achats faits

Publié par Laisser un commentaire

Retour de Thaïlande : les achats faits

Avion_F-1_Favorit_Ryabtsev_2007
Un peu K.O. par les 2 jours d’avion, le décalage horaire de 7 heures (il faut un jour par heure de décalage pour se réadapter) et l’énorme différence de climat : 35° (en France 0° cette nuit) et la saison des pluies (qui tombe par seaux) en Thaïlande.

 des tas de nouveautés à venir

achats envoyés par la Poste thaïlandaise :

  • une partie par avion (3 semaines d’attente) : je les ai sélectionnés en fonction de ce qui peut plaire pour les cadeaux de fin d’année, ou pour les vêtements et bijoux qui sont choisis pour se vêtir durant ces fêtes.

la plus grosse partie des achats par bateau (3 mois d’attente).

Cette année mes choix se sont plus portés sur :

  • Bijoux fantaisies : boucles d’oreilles, colliers, bracelets, décoration pour les cheveux qui pour certains viennent d’Inde.
  • Tentures murales de différentes tailles et styles
  • Sarongs et batiks : les tissus qui sont enroulés à la taille dessins traditionnels
  • Sarouels : donc des pantalons “bouffants” dont certains viennent du Népal, et des jupes de couleurs vives
  • Foulards et écharpes : coton, soie, cachemire
  • Sacs en tissu brodé : des toutes les tailles depuis la bourse jusqu’au cabas fourre-tout, tous en coton
  • Encens traditionnel : celui que les Thaïlandais mettent sur les autels dans les temples ou chez eux ; et aussi des encens d’Inde (Champa) ou du Népal
  • Baguettes à riz : en bois clair et bois foncé
  • Oiseaux en céramique et enfants qui s’accrochent sur des fils ou peuvent être posés sur des meubles
  • …et d’autres choses encore.

En attendant paraitra quand même des nouveautés car j’ai en réserve quelques produits non encore publiés.

Chers clients : merci pour vos commandes durant mon absence ; j’avais prévu de les faire partir ce jour 13 octobre, il est possible qu’elles ne partent que demain 14 octobre, veuillez m’excuser pour ce léger retard.

Concernant les demandes particulières j’ai pu en satisfaire certaines et pas d’autres (je vous répondrai en particulier).

Préparatifs de mon voyage en Thaïlande d’octobre 2015

Publié par Un commentaire

Préparatifs de mon voyage en Thaïlande d’octobre 2015

Comme dit dans mon précédent billet je m’envole pour Bangkok le lundi 28 septembre, retour le lundi 12 octobre à demeure. Mon voyage pour l’aller se décompose en :

  • Taxi pour la gare
  • train 9:20 >>> 12/07 Aéroport CDG2 (gare TGV) ligne Air France
  • décollage de l’avion 23:20, escale Canton 16:55 > 19:50
  • ré-décollage de Canton 19:50 > Bangkok 22:00 ligne China Southern Airlines
  • taxi pour me conduire à ma Guest house à cet heure de nuit il ne devrait pas y avoir d’embouteillage.

Ma valise sera vite faite. Elle se prépare par la lessive faite depuis quelques jours, les médicaments achetés, des bricoles diverses… pour si peu de temps elle sera rapide à faire. Pas comme pour mes voyages de 6 mois dans différents pays qui me prend 1 semaine de préparation pour ne rien oublier et que ça tienne en 15 kg ! je pèse chaque objet quand j’ai le choix c’est le moins lourd que je choisis. J’hésite encore sur les livres à emporter (à part bien sûr les guides).

Besoin de temps en voyage

Repos le premier jour ! De toute façon je ne suis pas ce genre de touriste qui courre partout pour tout voir… j’ai besoin de temps. Celui de m’adapter et m’imprégner d’une culture différente de la mienne, revoir et apprécier mes hôtes, le confort de ma chambre, déballer tranquille mes affaires… Les touristes qui courent partout pour tout voir me donnent le tournis et de plus je suis persuadée qu’il ne leur restera pas grand chose de leur voyage sinon des photos en masse qu’ils auront du mal à identifier !

Ma conception du voyage est d’abord la culture des autochtones. Les rues, monuments, magasins ne viennent que bien derrière pour moi.

Est-ce que le personnel de la guest house a changé ? La cuisinière a pris sa retraite, la nouvelle n’était pas mal sera-ce la même ? Les serveurs et réceptionnistes sont tous des étudiants donc jamais les mêmes. Voici quelques photos :

Je vais aller dire bonjour aux voisins de la Guest house : le pharmacien (vieux : a-t-il pris sa retraite ?), les restaurants alentours ont-ils changé de propriétaire, de décor ou de menus ? le seven-eleven a-t-il de nouveaux vendeurs et produits ? les marchés d’alentours à cette saison vendent-ils les mêmes produits ? et voir les couleurs les fruits, les légumes, les poissons, les viandes, les odeurs… Comment est le temps ? il va pleuvoir puisque la saison des pluies n’est pas terminée : les habitants du bord du Chao Praya ont-ils les pieds dans l’eau jusqu’aux genoux ou pire cette année ? car Bangkok s’enfonce j’en vois la progression chaque année. Donc me promener tout alentour, revoir les quais du Klung voisin, les restaurants qui ouvrent le soir… etc… tellement de choses à voir et revoir.

Pas de liste d’achat : c’est selon ce que je croise

Je ne vais pas vous faire la liste de mes projets d’achat d’abord parce qu’ils sont adaptables et aussi parce que j’ai un besoin un peu élastique m’adaptant aux choix… Grosso modo : foulard de soie et/ou coton, bracelets, batiks en coton de toutes tailles, encens traditionnels qu’emploient les Thaï, des objets en paille en bois en bambou des bouddhas… bof… tellement d’objets possibles…

Départ et séjour pour achats en Thaïlande

Publié par Un commentaire

Après maintes hésitations en tout genres et tergiversations diverses j’ai finalement pris un billet d’avion pour la Thaïlande. Cette envie me trottait dans la tête déjà depuis plusieurs mois.(1)

Donc la dernière nuit d’insomnie (elles sont trop courantes à mon goût) vers 4 ou 5 heures du matin je me suis décidée. J’avais le mail hebdomadaire de Liligo depuis plusieurs mois pour surveiller les prix des billets d’avion ils oscillaient peu : entre 400 et 450 euros. En fait le mois d’octobre est idéal : les prix d’avion sont bas pour la Thaïlande et il y n’a que peu de touristes. La raison est que les touristes ont peur de la saison des pluies alors qu’en Thaïlande il ne s’agit que de 2 à 3heures par jour, et encore pas tous les jours, de grosses pluies… qui en fait font du bien. Suffit de ne pas oublier son parapluie, sinon ils en ont tout un tas à tous les prix et toutes les formes. L’avantage est que les températures ne s’envolent pas au-dessus de 30° ou si peu.

Habitant la province il faut que je fasse des acrobaties pour accorder au mieux les horaires des trains et des avions pour ne pas passer de nuit à Paris. Je l’ai fait mais je n’y vois aucun avantage sinon une fatigue supplémentaire sans compter les frais de nourriture et d’hôtel.

Mon autre exigence était sur la compagnie aérienne. Je ne voulais plus passer par la péninsule arabique car me fatigue les regards de hommes sur moi comme si j’étais une putain et les femmes emmitouflées de tissus noirs.

Et donc j’ai trouvé un avion chinois qui fait escale à Canton, Guangzhou, d’un max de 2 heures. Ça aussi c’est important.

J’ai réservé ma chambre d’hôtel à Bangkok. Je vais toujours à la même guest house et ceci depuis octobre 2007.

J’ai commencé à préparer mes listes d’achats. Il faut un support facile à manipuler au moment des choix pour vérifier si ce qu’on voit là et qui plait est vraiment nécessaire, si les prix d’achat rentrent dans le budget et surtout s’ils peuvent “ressortir” à un prix de vente attractif pour le client.

Il ne faut pas oublier que sur les prix d’achat viennent s’ajouter non seulement mon séjour, mais aussi les transports par Poste ou transporteur. Mes expériences de transporteurs sont mauvaises car d’un prix excessif. Par contre par poste je n’ai pas de soucis : rapide et en parfait état (pas comme depuis la Tunisie (1)).

J’ai le plan du grand marché où je vais aller le week-end : le choix est presque trop important. Mais surtout il faut faire plusieurs kilomètres à pied pour en parcourir les nombreux stands qui sont d’une immense diversité. On trouve tout : du pire au meilleur, du plus cher à l’économique… et des tas d’idées nouvelles auxquelles je n’aurais pas pensé.

Je n’irai pas dans le quartier chinois : aucun artisanat ne s’y trouve.

Par contre dans certains quartiers des petits marchés proposent de l’artisanat local…

à suivre…

——————-

(1) À la place j’ai été en Tunisie. Mal m’en a pris : les 2 tiers de la marchandise sont arrivés cassés, ou volés. J’ai téléphoné maintenant fois aux fournisseurs Tunisiens ils m’ont insultés… j’ai reçu des mails catastrophiques pour le moral. Ils ont choisi de faire un bénéfice 1 fois et de s’en foutre de la fidélité d’un client. Alors qu’ils se plaignent de manquer de clients ce qui était ma raison première d’avoir été chez eux. J’ai fait des réclamation à Colissimo ils envoient des imprimés absolument incompréhensifs et aucun numéro de téléphone pour des questions en direct. De plus il n’est pas prévu que l’on puisse s’envoyer des colis à soi-même depuis un pays étranger, le remboursement n’est prévu que pour l’envoyeur qui est moi mais alors ça ne compte pas. J’ai fini par laisser tomber.