Artisans et/ou artisanat de mes voyages

Publié le
souks de Tunis

Voyage en Tunisie

En 2015 je me suis rendu à Tunis suite à la Révolution tunisienne ; la dernière fois que j’avais été en Tunisie était durant les années 1960 ! c’était les temps où le tourisme de masse n’existait pas encore ! J’avais ainsi vu les plages de Tabarka, de Djerba, Sousse ou Nabeul sans hôtel ou si peu et sans touristes ! Depuis l’arrivée de cette masse de touristes ces plages ne m’intéressaient plus du tout, pas plus qu’aucune plage dans le monde que ce soit en Thaïlande, en France, en Italie etc… et de culture méditerranéenne  je fuis le soleil (et mange équilibré depuis ma naissance) bien que les méditerranéens qui savaient que rien de plus dangereux que le soleil l’on un peu oublié ces temps-ci, et tant pis pour les rides…

Lire la suite…

Se rendre en Thaïlande février 2018

Publié le
thaiairways

Quand on a décidé de se rendre en Thaïlande par quel bout faut-il commencer les réservations ? Tout dépend de si on vit à Paris ou en province, et aussi si un transport simple nous mène à l’aéroport de Roissy facilement.

Comment se rendre en Thaïlande ?

Cette année après mûre réflexion j’ai choisi d’éviter Bangkok et d’aller directement à Chiang Mai qui comporte une escale à Bangkok (dans l’aéroport pour changer d’avion !).

Lire la suite…

Le roi en Thaïlande Bhumibol Adulyedj

Publié le
deuil pour le roi Rama X 2017

Bhumibol Adulyedj

L’immense majorité des Thaïlandais n’a pas connu d’autre souverain : Bhumibol Adulyedj a été appelé au trône en…1946. Son image tutélaire a accompagné leur vie et il n’est pas question de lui manquer de respect. L’article 112 du code pénal est très clair à cet égard : il réprime très sévèrement tout acte de lèse-majesté. Le roi est celui qui bannit ce qui doit être banni : circulez, il n’y a rien à ajouter…

Lire la suite…

Sortie en France d’un film thaïlandais : POP AYE

Publié le
affiche du film thaïlandais : Pop Aye

Synopsis

Un architecte désenchanté voit le centre commercial qu’il avait construit 30 ans auparavant remplacé par un projet réalisé par les jeunes architectes de son agence. Ne trouvant pas de réconfort auprès de son épouse, il erre dans les rues de Bangkok et fait la rencontre fortuite de Pop Aye, un éléphant qui fut jadis son ami d’enfance. Il se lance alors dans un long voyage à travers la Thaïlande pour raccompagner l’éléphant dans la ferme où ils grandirent ensemble.

Lire la suite…

Début de la diffusion du Bouddha par Açoka, empereur indien

Publié le
bouddha entouré de vert et de dragons dans temple à chiang mai
Bouddha entouré de vert et de dragons dans temple à Chiang Mai

La diffusion du Bouddha commence véritablement avec Açoka empereur maurya

le premier souverain à se convertir. Il décide d’établir un dharma, une loi temporelle inspirée de la loi divine et de faire en sorte que l’ordre humain soit en harmonie avec l’ordre cosmique. Son règne est un âge d’or, pour les bouddhistes un modèle politique. Tout en tolérant les autres religions, il aurait entretenu 64 ooo moines bâtissant monastères et reliquaires. Il est à la fois un conquérant, l’incarnation du souverain bouddhiste idéal et le grand propagateur de la foi. Il patronne un concile, le troisième, qui tente, déjà de clarifier la situation doctrinale : la Samgha, la communauté, est alors divisée en 18 écoles.

Lire la suite…

Médecine douce, méditation, bio etc… vu par les Occidentaux en Thaïlande – 2 la médecine

Publié le
epices sur marché de quartier Bangkok
épices sur marché de quartier Bangkok

Ceci est un peu la suite de cet article.

Toujours dans cette même veine du retour a la nature qui plane ici (par parenthèse la ville de Chiang Mai est assez polluée) je vais vous raconter deux exemples :

A une table de plusieurs femmes et/ou jeunes filles + mecs Français, les commentaires allaient bon train sur les vaccinations. Bien sur contre. Chacune se vantait qu’elle n’avait fait aucun vaccin pour venir ici.

Lire la suite…

Méditation, médecine douce, bio etc… vu par les Occidentaux en Thaï -1 l’alimentation

Publié le
viande sur marche en thailande
viande sur marché en Thaïlande

M’entoure ici tout un tas de Français ou autres qui viennent chercher ici des “recettes” pour être bien dans sa peau, se détendre, manger sainement, se faire soigner par la médecine chinoise, etc…

A part la médecine chinoise très employée dans le quotidien des autochtones, voila longtemps qu’ils ont oublié : végétarisme, bouffe bio, méditation et massage.

Lire la suite…

Cochon déguisé dans les rues de Bangkok Têt janvier 2017

Publié le
cochon deguise dans les rues de Bangkok tet janvier 2017

Qu’elle ne fut pas la surprise des habitants de ce quartier populaire de Bangkok de découvrir en début de matinée ce cochon !

C’est un quartier d’habitations modestes, de bureaux (ministères, école pour moines bouddhistes à côté de 3 temples et d’un chedi) et d’un grand marché alimentaire où viennent de loin les Bangkokiens pour se ravitailler.

Lire la suite…

Cambodge : 25 ans après les Accords de Paris

Publié le
carte cambodge vietnam thaïlande
carte Cambodge Vietnam Thaïlande

Le Ministère cambodgien des Affaires étrangères et l’Ambassade de France à ont organisé conjointement une séance académique pour marquer le 25e anniversaire des Accords de Paris, signés le 23 octobre 1991. La tonalité de la majorité des interventions relevait des propos convenus sur le « succès » de ces Accords. Toutefois, le Ministre cambodgien lui-même a tenu à indiquer :

Lire la suite…

Thaïlande : inconnu après la mort du roi Bhumipol

Publié le

C’est sans doute l’image que la Thaïlande aurait voulu laisser au monde de son monarque, Bhumibol Adulyadej, décédé ce jeudi à l’hôpital Sirijaj, à Bangkok, à l’âge de 88 ans, des suites d’une insuffisance rénale. En juin 2006, alors que tout le royaume célébrait les soixante ans du règne, Bhumibol était apparu au balcon de la salle du trône, vêtu d’un lourd manteau d’or, aux côtés de la reine Sirikit. Lentement, il avait levé la main pour saluer son peuple et avait esquissé un léger sourire. Face à lui, une foule de plusieurs centaines de milliers de personnes brandissait des portraits à son effigie et criait «Longue vie au roi !». L’émotion était telle que beaucoup de participants, vêtus de tenues jaunes – la «couleur du roi» –, ne pouvaient s’empêcher de pleurer. Et les observateurs étrangers étaient alors bien obligés de constater l’amour unanime, inconditionnel de tout un peuple pour un monarque quasi-divinisé, à la fois incarnation de Bouddha sur terre et «seigneur du territoire et de la vie» dans la tradition hindouiste.

Lire la suite…