Confinement et nettoyage face au Coronavirus

Publié par Laisser un commentaire

Je vais vous exposer ici comment je me comporte face au Coronavirus (Covid-19). D’abord je dois dire que j’habite dans le Centre de la France (Châteauroux, en pavillon HLM avec jardin), peu atteinte à ce jour. L’Indre où j’habite en est à 80 atteints recensés le 26 mars 2020 :

Évolution Du Covid 19 En Centre Val De Loire
Évolution du Covid 19 en Centre Val de Loire

C’est important pour vous, mes clients : pour vous garantir que je fais tout pour ne pas transporter ce virus chez moi et ainsi protéger tous mes envois à mes clients pour ne pas vous transmettre le virus :

Confinement contre le Coronavirus

J’ai compris que le virus pouvait être dangereux à partir de la mi mars 2020. Je me suis donc confinée à partir de la semaine 11 de mars. Je suis sortie faire des courses de bouche (dans mes quantités habituelles) le jeudi 12 mars 2020 à ce moment la Grande surface n’avait pas encore pris quelques mesures de protection (clients, caissières). J’ai ce même jour fait procuration (à la Police municipale) à un volontaire pour le vote du 1er tour des municipales du 15 mars.

À partir de ce jour je ne suis plus sortie de chez moi. Je prévoyais de sortir une fois par semaine, ce que j’ai fait le jeudi 19 mars.

Ce jour-là (le jeudi 19 mars) la grande surface avait pris des mesures de protection : queue sélective hors de la grande surface client à 1 mètre de distance, pas plus de 2 clients à chaque caisse, pas plus de 100 clients dans le magasin.

Pratiques de nettoyage de ce qui m’entoure

Le jeudi 19 mars j’ai emporté avec moi un petit flacon rempli de liquide vaisselle et un rouleau de papier à jeter dans un sac coton spécifique. Le savon étant un excellent désinfectant qui de plus lave et accessible facilement, c’est le produit que j’emploie systématiquement pour les objets, et du savon solide (savonnette et savon de Marseille) pour mes mains, figure etc.

Une fois que j’ai pris en main le chariot j’ai nettoyé au savon tout ce que j’étais amené à toucher : barre de tenu, côtés, devant, etc. Puis j’ai passé mes mains jusqu’aux poignets à l’aide de ce savon ainsi que ma figure et mon cou. J’ai jeté les papiers aussitôt dans une poubelle sans toucher de mes mains son ouverture.

Ma dernière sortie le 28 mars

Après le 19 mars le virus s’est étendu en France, et nous avons commencé à avoir des informations plus détaillées pour s’en protéger.

J’ai donc pris des mesures plus strictes :

  1. Sortir au max 1 fois tous les 10 jours
  2. Continuer ma pratique de nettoyage du chariot de grande surface
  3. mais en plus désinfecter chaque élément que je ramène chez moi

Sortie quand un client me passe une commande pour porter son expédition à La Poste qui continue ses services, alors que Mondial Relay l’a stoppé.

Nettoyage de ce que je ramène chez moi

Je nettoie tout ce qui arrive chez moi en procédant ainsi

  1. passer chaque emballage à l’eau et au savon de vaisselle
  2. passer sous l’eau du robinet coulant dans mon évier chaque fruit et légume, quand c’est possible avec du savon
  3. les emballer dans un torchon propre par catégorie dans mon réfrigérateur

reprise pour nettoyage :

  • mon sac à main, et chaque objet de son contenu : porte monnaie, carte bancaire, mouchoir tissu, stylo, etc
  • passer au four à 80 ° tout ce qui ne supporte pas l’eau : papiers, carton, mouchoir papier, etc
  • mon sac de course est passé sous la douche avec savon.

Vêtements que je porte au moment des courses :

  • j’enlève mes pull-over qui étaient en contact possible avec l’extérieur
  • je les mets au sale en les isolants des autres en attente
  • je passe à l’éponge enduite de savon mes pantalons, et ma veste au cas où j’en porte une

Le courrier de ma boite au lettre

  • je nettoie aussi ce que je reçois dans ma boite à lettres en procédant de la même manière : au four à 80 ° ce qui ne supporte pas l’eau (papier, carton) nettoyage au savon des “sur” journaux et magazines.
Carte Des Territoires Et Pays Infectés Par Covid 19 Le 29 Mars 2020
Carte des Territoires et Pays infectés par Covid 19 le 29 Mars 2020 d’après Wikipedia (en anglais)

Google manipule son algorithme en favorisant les grosses sociétés

Publié par Laisser un commentaire

Une enquête du Wall Street Journal révèle comment Google a favorisé des géants comme Facebook ou Amazon, établi des “listes noires”, ou encore édulcoré certaines suggestions sur des hommes politiques ou des sujets de société comme l’immigration.
Google aurait-il modifié son algorithme pour favoriser Facebook ou Amazon ? C’est l’une des conclusions de l’enquête fouillée de 24 pages menée par le Wall Street Journal (WSJ), auprès de centaines de collaborateurs du moteur de recherche. Google s’est toujours refusé à dévoiler les détails de son algorithme. Le Wall Street Journal montre que Google interfère bien plus avec les résultats des recherches que ce qu’il veut admettre.

Google favorise les grosses sociétés au détriment des petites

Selon le Wall Street Journal, Google a modifié son algorithme pour favoriser les grosses sociétés au détriment des plus modestes. L’algorithme booste ainsi des géants, comme Amazon ou Facebook. Et dans au moins un des cas, Google l’a fait sur demande d’un des clients de sa régie publicitaire : Ebay, le site d’enchères en ligne.

Selon une source proche du dossier citée par le WSJ, Google met plus souvent à jour l’indexation de certains sites comme Facebook ou Amazon. Une pratique qui leur garantit d’apparaître plus souvent dans les résultats des recherches. “Il y a cette idée que l’algorithme de recherche est neutre : ce sont des conneries”, affirme cette source. “Google intervient dans des cas spécifiques tout le temps.”

Ce n’est pas tout. Selon des sources contactées par le Wall Street Journal, de gros publicitaires ont reçu directement des conseils de Google sur comment améliorer leur visibilité dans les recherches. Dans certains cas, Google aurait même envoyé des ingénieurs pour les renseigner. Un avantage dont ne disposent pas les entreprises qui n’ont pas de contact avec le leader des moteurs de recherche.

Dans l’enquête du WSJ, une porte-parole de Google dément : “Nous faisons aujourd’hui ce que nous avons toujours fait : fournir des résultats pertinents, des sources les plus fiables disponibles.”

Google peut vous rayer de son algorithme

Que ce soit sciemment ou pas, vous pouvez disparaître de l’algorithme de Google. Dans l’enquête, un exemple concret est donné avec Dan Baxter. L’homme a fondé le site américain DealCatcher, spécialisé dans les coupons, codes promo et autres “bonnes affaires”. En février dernier, le chef d’entreprise reçoit un coup de fil d’un de ses employés qui l’alerte : le nombre de visites sur le site a brutalement chuté, de 31.000 visiteurs à 2.400. Et pour cause : le site avait quasiment disparu du moteur de recherche de Google.

Un mois après cette mystérieuse mise-au-ban, retour à la normale pour DealCatcher. Sans explication. “Vous êtes en quelque sorte tenus dans l’ignorance, et c’est cela le plus inquiétant dans tout ça”, rapporte Dan Baxter, qui n’a jamais eu la moindre explication de la part de Google.

Google tient aussi des listes noires pour supprimer ou empêcher certains sites d’apparaître dans les occurrences d’une recherche. Une pratique que le géant a pourtant publiquement niée.

Google propose des suggestions édulcorées

Chaque minute, 3,8 millions de requêtes sont faites sur Google. Lorsque vous commencez à taper dans la barre de recherche, des suggestions s’offrent à vous alors même que vous n’avez pas fini d’écrire. Ces suggestions sont aussi contrôlées par le moteur de recherche, qui filtrerait certaines propositions controversées sur l’immigration et l’avortement notamment. Le Wall Street Journal a fait le test, en rentrant des propositions comme “les migrants sont” ou “l’avortement, c’est”. Résultat : les suggestions de Google sont bien moins provocantes que celles d’autres moteurs de recherche comme Bing, Microsoft, ou DuckDuckGo.

Même type de conclusion lorsque l’on tape “Joe Biden est” ou “Donald Trump est”. Les propositions de Google paraissent là-encore bien édulcorées : Que l’on demande “Donald Trump est…” à Google ou à DuckDuckGo, les résultats varient sensiblement. / Wall Street Journal

Quand on tape “Donald Trump est” sur Google, on trouve : “le 46ème président”, “républicain”, “va gagner en 2020” … Sur DuckDuckGo : “illuminati confirmé”, “incroyable”, “l’antéchrist” ou encore “gros”.

Même constat quand on tape : “les migrants sont”. / Wall Street Journal

Lara Levin, la porte-parole, réplique que “Google a pour but de fournir des résultats pertinents, provenant de sources qui font autorité”. Elle ajoute que les résultats de la méthode de recherche par termes “n’est pas représentative de l’information accessible”.

Google a recours à des contractuels pour “classer” les occurrences

Pour évaluer le résultat des recherches, Google emploie des milliers de contractuels, dont le but selon la compagnie est de certifier la qualité des algorithmes. Mais ce n’est pas leur seule mission, affirment les employés interviewés par le Wall Street Journal : Google leur a donné des instructions pour convenir d’un classement “correct” des occurrences. La compagnie affirme pourtant qu’elle n’utilise “aucun moyen humain pour collecter ou arranger les résultats d’une page”.
Google est déjà intervenu sur son algorithme en France

Le moteur de recherche a déjà modifié son algorithme en France. C’était en 2012. Google a ainsi passé un accord confidentiel avec des groupes qui pointaient l”antisémitisme” de certains résultats : le mot “juif” apparaissait quand on tapait le nom de politiciens français de premier plan. Google a accepté d’ “atténuer algorithmiquement” ces suggestions.

Ces dernières années, Google a modifié ses algorithmes pour faire disparaître les remarques “sensibles et désobligeantes”. Une politique assumée : sur son site, Google spécifie qu’il n’autorise pas les suggestions qui peuvent s’apparenter à du harcèlement, ou encore des menaces.

source France-Inter

Nota Bene : j’emploie moi-même le moins souvent possible Google, je préfère le site français de recherche Qwant

Voir aussi mon article sur mon référencement sur différents moteurs de recherche…

Amazon désastre écologique destructeur des commerces

Publié par Laisser un commentaire

Amazon un désastre écologique et destructeur de tous les commerces

La satisfaction du client, c’est l’obsession affichée de Jeff Bezos patron d’Amazon, le géant du e-commerce aux 180 millions de références. Sa stratégie : le “day one”, soit maximiser les cadences de préparation des colis pour livrer en moins d’un jour, moins d’une heure et peut être moins d’une demi-heure grâce à des drones de livraison. Son ambition : créer un écosystème complet avec des maisons connectées, des e-books, de la musique, des séries, des films… pour générer toujours plus de commandes de ses produits à bas prix. Mais, derrière le héros du néolibéralisme 2.0, se cache une vision du monde que nous devons combattre.

Malgré les récentes promesses de Jeff Bezos sur les énergies renouvelables ou la compensation de ses émissions, le monde d’Amazon reste un désastre écologique. La multinationale a vendu plus de 11 milliards de produits l’année dernière. Ses prix bas, ses promotions quotidiennes poussent à la surconsommation et contribuent à la hausse des émissions de CO2 en démultipliant l’extraction des ressources, les transports par bateaux, avions ou camions.

Amazon Web Services (AWS) est également numéro un mondial du cloud et ses data centers, ont généré autant de gaz à effet de serre que le Portugal en 2018. AWS fournit ses services à Palantir, une société sulfureuse qui aide Donald Trump à identifier et arrêter des migrants traversant illégalement la frontière.

Un monde sans emplois :

On estime que pour un emploi créé par la firme de Jeff Bezos, deux emplois sont détruits dans le secteur commercial. Les salariés d’Amazon, dont de nombreux intérimaires, enchaînent des tâches cadencées par les algorithmes de leurs scanners. Dans ses nouveaux entrepôts, ils deviennent des auxiliaires de 100 000 robots de préparation des commandes. Et, bientôt, les livreurs, déjà nombreux à être ubérisés, pourront être remplacés par des drones.Atelier d'amazon

Un monde sans fiscalité, ni démocratie.

Échapper à l’impôt et aux contraintes légales est une véritable obsession pour le libertarien (1) Jeff Bezos (2). En bonne multinationale, Amazon déclare artificiellement ses profits dans des paradis fiscaux comme le Luxembourg en Europe ou le Delaware aux Etats-Unis. En France, Amazon a annoncé unilatéralement qu’elle répercuterait la modique taxe GAFA sur ses fournisseurs. A Seattle, son siège, Amazon a fait annuler une taxe sur les multinationales en faveur des sans abris pourtant votée à l’unanimité par le conseil municipal.

Douze ans après l’ouverture de son premier entrepôt français à Saran (Loiret), Amazon a inauguré, en présence du secrétaire d’État au numérique Cédric O, un entrepôt géant équipé de 4 000 robots à Brétigny-sur-Orge dans l’Essonne. De nouveaux sites doivent voir le jour à Fournès dans le Gard et près de Metz en Moselle. Nous ne nous mobilisons pas contre les 7 500 salariés d’Amazon qui cible des bassins d’emploi sinistrés pour s’implanter à moindre frais. Mais les emplois promis par Amazon conduisent à l’aveuglement des élus et des membres du gouvernement qui préfèrent couper le ruban plutôt que de s’interroger sur la disparition de milliers de commerces de proximité pourvoyeurs d’emplois et de lien social partout en France.Amazon désastre écologique

Ce monde va une nouvelle fois s’incarner le vendredi 29 novembre prochain avec le Black Friday.

Préparée à coups de publicités massives et de promotions extrêmes, cette journée incite les consommateurs à se ruer sur des millions de produits dont ils n’ont pas forcément besoin. Le Black Friday est un des vecteurs de la stratégie de prix cassés et de vente à perte qui a permis à Amazon de devenir le premier distributeur de textile et d’électronique en France. Cette vision du monde est en totale contradiction avec la profonde aspiration à une vie décente sur une planète vivable, exprimée notamment par les gilets jaunes ou les marcheurs pour le climat.

Il est urgent de stopper la construction des nouvelles infrastructures d’Amazon et des autres entreprises du e-commerce et de nous mobiliser pour le développement d’une économie locale créatrice d’emploi, génératrice de lien social tout en étant compatible avec les impératifs climatiques. Pour porter cette exigence et ne plus laisser Amazon balayer d’un revers de main les droits sociaux et environnementaux, nous appelons à transformer le Black Friday 2019 en un « Vendredi noir pour Amazon ». Le 29 novembre, nous mènerons des actions citoyennes partout en France pour perturber l’activité d’Amazon et promouvoir des alternatives afin de libérer toujours plus de monde de son emprise néfaste.

__________

(1) Économie
Le terme libertarien permet de désigner une personne qui prône une intervention de l’État réduite au minimum et qui réclame le droit de jouir de sa liberté individuelle et du respect de sa propriété.

(2) Jeff Bezos

Après être brièvement passé devant Bill Gates en tant qu’homme le plus fortuné de la planète au cours de l’été 2017, Bezos devient en novembre 2017 l’homme le plus riche au monde, avec une fortune estimée à plus de cent milliards de dollars américains (+ 34,2 milliards de dollars par rapport à 2016), devant Bill Gates et Warren Buffet. En effet, durant le « Black Friday » de 2017, son entreprise a atteint 584 milliards de dollars de capitalisation boursière, ce qui a fait gagner à sa fortune personnelle 2,4 milliards de dollars en une journée.

_________

NOTA – cet article est inspiré et recopié et en partie depuis ce site…

Nouvelles photos des produits

Publié par Laisser un commentaire

Bonjour,

J’ai récemment acquis un nouvel appareil photo. Non seulement il a une ouverture mieux contrôlable selon la lumière mais je peux cadrer les photos en carré ce qui change tout.

Nouveau cadrage des photos

Avant je cadrais les photos en proportion 3/4 c’est à dire un rectangle orienté le côté étroit en haut ; cela permettait de correspondre au cadrage des photos créées par mon appareil photo (et en général tous les appareils photos) qui cadrait en rectangle.

Certains produits n’étaient pas présentés sous leur meilleur angle par exemple une housse coussin carrée dont voici un exemple “à l’ancienne” et maintenant :

Housse coussin soie or et marron 41cm

Maintenant Il centre bien les produits dans un carré qu’il ne coupe pas, par exemple ce plateau carré :

Plateau rouge brillant carré 35cm bambou

Même pour un vase ce n’était pas l’idéal car il avait tendance à les couper et je devais choisir de les couper en haut ou en bas car le cadrage même en rectangle n’était pas bon !

Maintenant pour les produits tout en hauteur c’est nettement mieux, par exemple ce lampion/lanterne :

Lampion coton dessins fleurs rouges

Donc j’ai choisi de présenter tout les produits en 1/1. Certes je pourrais présenter les produits en dimensions variées mais je trouve que le site ferait un peu désordre si on voyait toutes sortes de dimensions de photos des produits. Maintenant ils sont comme ça :

J’ai donc entrepris de refaire certaines photos des produits. Les refaire toutes me parait un travail “de Romain” je ne sais si j’en aurais le courage car j’ai sur le site pas loin de 900 produits dont certains présentent 2 à 4 photos, soit pas loin de 3 000 photos !

Le temps pris pour chaque photo est variable selon la lumière, les couleurs du produit (je dois en effet ajuster certaines couleurs qui sont totalement changées par la photo), la dimension du produit (vase haut, batiks) la présentation, etc. Si je compte une moyenne de 1/2 heure par produit il me faudrait 1500 heures soit 2 à 3 mois à plein temps !

Comme vous voyez mon temps est très occupé et les jours n’ont pas 24 heures car il faut aussi dormir, manger et autres activités de la vie ordinaire !

Référencement de mon site par les moteurs de recherche

Publié par Un commentaire

Je ressens le besoin de faire le point publiquement pour informer les internautes ou mobinautes de l’état du référencement de mon site par quelques uns des moteurs de recherche principaux.

Google

Le référencement par le moteur le plus utilisé par les Français (ce n’est pas le cas aux États-Unis, ni dans tous les pays du monde) : Google demande (en fait exige) des possesseurs de sites de l’informer le plus souvent possible qui peut aller de plusieurs fois par mois à quelques fois par jour dans Google Search des changements de leur site, de plus nous pouvons nous lier à lui par une code (mon cas). Il est donc informé directement ; de plus c’est un des moteurs qui visite le plus les sites par l’intermédiaire de leurs moteurs ou crawls.

Mais voilà le résultat est que Google est celui qui informe le moins bien. Dans le cas de mon site malgré mes informations répétées à Google il continue à référencer des pages en langue étrangère que j’ai supprimé depuis plusieurs mois, catastrophe car il exige que ces pages disparues soit en 404 et non redirigées vers des pages en langue française !

Google se trouve dans une contradiction qu’il ne sait pas résoudre : à la fois il prône l’actualité, la nouveauté, et à la fois il ne sait pas suivre cette nouveauté. Il référence d’anciennes pages détruites par moi depuis plusieurs mois, que finalement, contrairement à sa demande, j’oriente vers ma page d’accueil et non pas vers une page 404 comme il l’exige.

Il fait bien d’autres erreurs par exemple : les milliers de pages de mon site étant toutes structurées de la même manière il m’envoie des mails pour me reprocher des erreurs sur quelques pages alors que toutes les pages de mon site sont identiquement structurées, donc soit ce sont toutes les pages qui présenteraient des erreurs ou soit aucune ! Et j’ai beau lui montrer qu’il fait erreur… il lui faut plusieurs mois avant de corriger ses erreurs, voire jamais !

Les programmeurs de Google sont donc défaillants.

Bing

Qui de plus informe d’autres moteurs tels : Orange, Yahoo, etc.

Bing aussi demande une information régulière sur son site réservé aux possesseurs de site. Quand je fais une recherche de mes référencements sur leur site de recherche je ne peux que constater qu’il référence moins de pages que Google, mais qu’il ne fait pas les erreurs de Google, autrement dit : Bing référence mieux, plus proche de la réalité et de l’évolution d’un site.

Qwant

Qwant a l’avantage d’être français, écologique et ne vous suivant pas. Son référencement de mon site est bon. Certes moins de pages de mon site y sont, mais elles sont toutes exactes. Et il prend en compte les évolutions de mon site assez rapidement (quelques jours). Et pourtant ce moteur ne demande pas aux possesseurs de site de les informer !

En fait c’est l’unique moteur dont je me sers pour mes recherches personnelles.

Ecosia

Voilà un moteur auquel je dois rendre justice ! Je l’oublie ! En fait je fais sa connaissance par mes visiteurs : dans mes statistiques je sais d’où ils viennent, par où ils me connaissent, et de plus en plus de visiteurs viennent par ce moteur. Quand je fais la demande : site:artisanathai.com qui est le moyen de savoir comment un moteur référence un site je découvre qu’il référence 3200 pages ! je l’ai donc rajouté dans mes choix de recherche sur Firefox immédiatement après Qwant.

Moralité

Il y a bien d’autres moteurs, je ne les énumérerai pas ici, on les trouve sur Wikipedia chacun avec ses spécificités.

Les Français manquent d’autonomie. En effet Google leur est imposé sur leur smartphone et leur ordinateur, et ils manquent de l’autonomie nécessaire pour s’en défaire et en choisir un autre. Google joue sur cette imposition illégale. Il y a eu des procès à cet égard : c’est contre toutes les règles de base de l’économie libérale qui impose “la libre concurrence”, alors que Google s’impose. Il a déjà eu des procès qu’il a perdu et du payer des amendes, mais rien de changé. De la faute aussi des internautes qui manquent d’autonomie.

Architecture d'un robot d'indexation
Architecture d’un robot d’indexation