Religions et croyances au Vietnam

Publié par Laisser un commentaire

Religions et croyances au Vietnam

35 photos – Pour rappel le Vietnam est un pays communiste. Toutes les religions y sont pratiquées :

Bouddhisme

assorti d’animisme comme dans chaque pays d’Asie qui a son bouddhisme spécifique

Catholicisme

apport de la France

Culte des ancêtres

Musulman

ou Islam, malheureusement on ne peut plus dire Islamisme qui a pris un sens différent

Caodaïsme

religion qui additionne les croyances de diverses religions et qui fut un soutien très important dans le Sud du Vietnam pour ceux qui soutenaient les Américains contre le Nord

je vous montre là un petit assortiment de lieux de cultes.

Habiter sur le Mékong ou ses rives

Publié par Laisser un commentaire
bateaux du quotidien

41 photos pour voir les maisons où vivent les Vietnamiens sur le Mékong

J’ai pu photographier (en cachette) la vie quotidienne dans un village Cham plus particulièrement la cuisine au sol (ils font tout accroupis dans les rues aussi). Une habitante nous montre jusqu’où monte le Mékong dans les maisons durant les crues annuelles. Les Cham sont l’ethnie la plus ancienne du Vietnam dont le territoire était le centre du Vietnam et ils sont plus nombreux au Cambodge, le territoire s’appelle “Champa”, d’origine hindouiste ils se sont convertis à l’islam sous l’influence des marchands arabes avec lesquels ils commercèrent dès le 16è siècle.

Les animaux familiers qui vivent proches des humains comme dans une cour de ferme (avant qu’ils soient en batterie chez nous !) : poules, porcs (ils continuent de manger du porc qui est la viande la plus consommée en Asie de l’Est et du Sud-Est), les abeilles qui apportent le miel et pollinisent les plantes.

Les femmes sont celles qui rament pour aller et venir sur le fleuve. Car habiter signifie aussi se déplacer et le seul moyen de transport est sur l’eau : la barque à rames ou à moteur, les plus gros bateaux n’étaient pas en usage les années où j’ai parcouru le Vietnam (2007/2008/2009), la barque sert à faire ses courses, à visiter les voisins donc à tous les déplacements du quotidien.

Les habitations sont diverses : des maisons-bateaux qui flottent sur les rives du Mékong agrémentées de jardins fleuris, les habitations sur terre ferme qui vont de la simple cabane de bois souvent branlante ou plus solide, à la maison bâtie de pierres et de ciment agrémentée de peinture de couleurs comme les maisons sur l’eau.

À remarquer aussi les fils électriques dans des traversées du Mékong qui paraissent risquées (on trouve le même phénomène en Thaïlande).

Pour voir le diaporama

Travailler et commercer sur le Mékong

Publié par Laisser un commentaire
marché sur bateaux Mekong

42 photos pour voir comment on travaille sur le fleuve Mékong à cliquer pour voir un diaporama –

Le travail sur le Mékong est surtout d’ordre commercial, marchés principalement, mais aussi le séchage du poisson qui est l’ordinaire de la nourriture quotidienne, et aussi la fabrication des crêpes de riz, le transport des porcs par ferry, et l’épluchage des ananas pour les touristes (qui permet de gagner quelques dongs). Ces photos ont été prises en 2007/2008/2009, le Vietnam a certainement changé depuis.

Le Mékong est un fleuve d’Asie du Sud-Est, le dixième fleuve du monde et le quatrième d’Asie au plus grand débit (après le Yangzi Jiang, le Gange-Brahmapoutre et l’Ienisseï), celui-ci atteignant en moyenne 284 km3 d’eau par an. Les chiffres concernant sa longueur varient de 4 350 à 4 909 km, et son bassin versant draine 810 000 km21.

Prenant sa source dans le Qinghai (sur les hauteurs de l’Himalaya), le Mékong irrigue successivement la Chine (dans la province du Yunnan), borde le Laos à la frontière de la Birmanie puis de la Thaïlande avant de couler au Laos et de revenir à sa frontière, puis traverse le Cambodge où se forment les premiers bras de son delta, qui se prolonge dans le sud du Viêt Nam où il est appelé traditionnellement le « fleuve des neuf dragons » ou Sông Cửu Long.

Environ 70 millions d’habitants vivent directement dans son bassin versant. Il est notamment utilisé pour l’irrigation, comme réceptacle de systèmes de drainage et d’eaux usées, pour la pêche et la pisciculture, la production hydroélectrique (grâce aux barrages comme celui au Yunnan), le transport et la fourniture d’eau pour l’industrie et les particuliers. Il est également connu pour ses habitations et marchés flottants.

Une commission internationale2 – le Comité du Mékong (Mekong River Commission) créé en avril 1995 – est consacrée à une gestion transrégionale des conflits et problèmes liés au fleuve, dans une perspective affichée de développement durable3 signé par la Thaïlande, le Laos, le Cambodge et le Viêt Nam. La Birmanie et la Chine n’ont de leur propre gré qu’un statut d’observateurs. Wikipedia

Nong Khai au bord du Mékong

Publié par Laisser un commentaire

Nong Khai est fait de contrastes

21 photos – ici je ne vous montre que son beau côté, le Mékong lent, des jardins de guest house magnifique de verdures et fleurs, et un mariage typiquement thaïlandais dont sa préparation. C’est là que sont les plus belles photos de guest house.

Nong Khai au bord du Mékong

cette ville se situe le long du Mékong qui nous offre des couchers de soleil (très courts comme sur tous les Tropiques, pas comme chez nous où ils sont très longs) magnifiques se reflétant dans le fleuve ;

Guest House modeste mais magnifique

la guest house (dont j’ai oublié le nom, excuse) où j’étais comportait un magnifique jardin remplit de fleurs, de personnages, et décorations diverses témoignant de la passion de la propriétaire pour son jardin. (cliquer sur une photo un diaporama s’ouvre)

Guest House Mutmee

On peut aussi voir, toujours dans cette ville, une autre guest house prisée par les touristes : Mutmee. (cliquer sur une photo un diaporama s’ouvre)

Le Mékong qui borde la ville

quelques passants, des bars :

Source wikipédia : Nong Khai (หนองคาย) est une ville de l’ Isaaan au Nord-Est de la Thaïlande. Située sur la rive sud du Mékong, elle est frontalière avec le Laos, accessible par le pont de l’amitié lao-thaïlandaise au-dessus du Mékong. Elle n’est distante que de 20km de la capitale du Laos, Vientiane

Elle est située sur la ligne de chemin de fer Bangkok-Vientiane (la voie traverse la frontière et a son terminus à Tha Nalaeng : elle devrait atteindre Vientiane dans les années à venir).

La corruption au Vietnam ; identique en Chine

Publié par Laisser un commentaire

La corruption au Vietnam au quotidien

Il est souvent question de la corruption dans les pays pauvres d’Asie ou d’Afrique, dans les médias occidentaux, mais le plus souvent on a du mal à comprendre comment elle se concrétise dans la vie quotidienne des habitants.

Voyageant curieuse de la vie des gens plutôt que des paysages, j’observe, questionne, essaye de comprendre et il est vrai que j’ai plus de temps que le touriste qui comme les Japonais visitent l’Europe en 10 jours ou l’Occidental l’Asie de même.

Durant mon voyage effectue en 2007 au Vietnam j’ai eu la chance de croiser des Vietnamiens parlant français, de plus ils étaient avides de faire connaitre certains aspects de leur vie quotidienne. Ne voulant pas les mettre en risque je ne citerai aucune ville.

Je visite un couvent construit par les Français durant les années 1930. La vivent depuis toujours de vieilles sœurs françaises et de plus jeunes Vietnamiennes. C’est avec la responsable que l’entretien devient plus confidentiel. Elle nous explique que le couvent possédait 2 hectares de terre ou elles élevaient des poules, des cochons, des chèvres et faisaient un grand potager agrémenté d’arbres fruitiers et de fleurs en abondance. Le périmètre restant représente quelques ares, même les poules sont a l’étroit. Un responsable du parti de la commune ou du district a envie de se faire construire une maison ? il prend du terrain, un autre veut agrandir sa propriété ? il se sert aussi.

En Chine aussi

En Chine le phénomène est identique. Pas de propriété privé sous régime communiste. Un responsable veut construire une usine et se faire un maximum de pots de vin, il prend la terre que Mao Tze Dong a distribue collectivement aux paysans, et ceux-ci vont grossir les sans emploi ni logis aux portes des villes, se font employer à la journée pour 2 euros et fabriquent tous nos biens de consommation si économique, ils sont environ 200/250 millions dans ce cas. Aux dernières nouvelles ce serait encore trop cher de l’heure pour les patrons qui “s’enfuient” vers le Bangladesh.

Ailleurs un boutiquier me dit “bonjour”, heureusement surprise je lui demande si je peux lui poser quelques questions sur la vie au Vietnam. On s’assoit. Il m’expliquera que le chômage est endémique et que la police est corrompue.

Cette année les circonstances et les contacts me feront pénétrer dans la réalite quotidienne des relations de la police avec les habitants.

Peur de la police voleuse

A l’occasion d’un vol perpétré sur mon argent et mon appareil photo nuitamment dans ma chambre durant mon sommeil, j’ai eu à voir la réaction des habitants. La grande majorité me disait de ne pas aller voir la police. La raison invoquée était : ils vont vous demander de l’argent. J’en voyais d’autres avoir peur. Une autre me dit qu’il est normal d’avoir peur de la police, certes ; elle m’énumera aussi les métiers intéressants ici : médecins qui demandent de l’argent avant toute consultation même en urgence, police, enseignants qui demandent de l’argent à leurs élèves, traducteurs pour touristes qui attentent des pourboires, informaticiens je ne sais pourquoi, mais elle ne me cita pas ingénieur, chimiste, architecte ou autre.

Quand on est Vietnamien et qu’on a été victime d’un vol ou d’une agression, les solutions sont :

  1. Vous connaissez un flic honnête
  2. Vous n’en connaissez pas et avez de l’argent pas de problème non plus
  3. Vous ne remplissez aucune des conditions précédentes : vous ne portez pas plainte

Je vais à la Police pour porter plainte

Au bout d’une semaine j’allais a la police, il n’est pas demande d’argent aux étrangers.
Par contre ma plainte peut avoir une suite pour le propriétaire du lieu du vol : visites constantes de flics avec menaces si non versement de fric par exemple, en plus de l’enquête. Mais je ne sais ou est la frontière entre les fantasmes d’une population sans instruction et la réalité ; sont-ce des taxes d’état ou autres ?

Des gens doivent verser mensuellement de l’argent aux flics, ne sont-ils pas percepteurs ? En Sicile c’est une mafia, au Vietnam la mafia serait la police.
Vous êtes mal gare, vous faites une infraction ? il vous suffit de verser un peu de fric pour qu’il n’ait pas plus d’ennuis pour vous.

Vous avez un café et mettez des tables et des chaises sur le trottoir ? un flic passant par la trouve ces meubles a sont goût ? il les prend pour chez lui, ou alors ils ne lui plaisent pas ou n’en n’a pas besoin il vous taxe, en France aussi on doit payer l’état pour les mètres carres en terrasse, mais la je crains que ce soit une taxe personnelle.

Les Vietnamiens ne connaissent pas du tout la loi, si bien que les flics peuvent inventer toutes sortes de lois interdictrices à leur gré pour vous menacer et toucher, comment savoir où est la frontière entre les lois réelles du pays et les taxes personnalisées ?

Sur la prostitution

Penchant masculin de toute éternité. Elle est interdite au Vietnam comme en Thaïlande, la différence est qu’en Thaïlande elle se voit partout dans les rues, pas au Vietnam ou elle se fait plus discrète. Homme vous êtes abordé souvent pour passer du bon temps, dans certains bars vous pouvez trouver chaussure à votre pied, tout en côtoyant des policiers qui font de même, et donc ne sévissent pas, au contraire pour eux c’est gratuit. Pattaya (Thaïlande) fut la base de repos des conscrits Étasuniens durant la guerre du Vietnam, évidemment au Vietnam elle était partout au Sud jusqu’en 1975. Reste que les Eurasiens ont du mal a s’intégrer, ils sont mal perçus par les habitants pure souche.

Ayant donc un pouvoir de savoir sur la population, celle-ci a du mal a savoir ou se situe la frontière entre les taxes d’état et les taxes personnalisées si bien que pour l’étranger qui veut comprendre  et qui n’a pas potassé les lois vietnamiennes – c’est tout aussi difficile ; l’enquête suite a mon vol le propriétaire va-t-il savoir lui-même ce qui vient de l’état ou vient de la personnalité propre du flic ? Les confusions sont vites faites pour la population (les Français font de même quotidiennement).

Pour l’Européen qui vit dans un pays ou l’état est plutôt interventionniste et redistributeur, il est difficile de comprendre un pays communiste minimaliste en matière de redistribution et par consequent de taxation. L’état se contente de garder les pouvoirs de défense des frontières armée et de paix intérieure police.

  • pas de RMI, ni sécu, ni retraite !
  • l’enseignement est obligatoire et gratuit jusqu’à 17 ans (depuis récemment, les plus de 30 ans ont peu d’instruction) mais reste en charge des familles les livres, les uniformes, les fournitures
  • la santé en est encore a son balbutiement en matière d’hôpitaux, etc

Il suffit donc a l’état de percevoir suffisamment pour l’entretien de son armée et de sa police, et de quoi construire des écoles et des hôpitaux et les entretenir ; elle fait appelle à des capitaux extérieurs pour développer l’industrie, les minerais, ou a l’initiative privé enrichissez-vous est le mot d’ordre commun a la Chine et au Vietnam.

Se rajoute au problème intérieur du Vietnam la coupure en deux du pays a partir de 1954 (accords de Genève), cette coupure de plus correspondait a l’histoire millénaire du pays qui se peupla a partir du nord par une ethnie venue du sud de la Chine, chasse par les Hans ; cette ethnie chassa elle-même un peuple habitant le sud : les Chams. La rancœur est grande de part et d’autre. Le Sud reproche au Nord sa richesse et vis-versa. Le Nord contient la capitale, le gouvernement, les ambassades et a distribue a ceux du Nord quelques terres au Sud qui se sent dépossédé. Le Nord reproche au Sud sa collaboration avec les Nords-Americains qui induit forcement un enrichissement.

Le Vietnam et la Chine ayant un régime politique identique, un passe millénaire commun, des religions et des philosophies (Taoïsme, Confucianisme, Bouddhisme chinois) identiques, il est plus que probable que ce soit identique aussi pour la police.
Cependant le Sud-Vietnam ayant un passe de colonisation française, puis d’occupation les États-Unis (1956-1975) il est fort possible que la corruption se soit institutionnalisée durant l’occupation des Nords-Americains qui avaient besoin d’infiltrer la population à coups de pot de vin pour s’informer sur la résistance.

La censure au Vietnam est permanente (2009)

Publié par Laisser un commentaire

Censure de mon blog

Déjà l’année dernière j’ai fait la malencontreuse expérience de ne plus avoir accès à mon blog (1), même pas côté administration. J’ai réalisé arrivée au Cambodge que ce n’était pas du à la lenteur de connexion mais a des mots corruption à côte de Vietnam dans 2 titres. Je vous parlerai aussi de la corruption.

Aucun journaux ne parlent politique au Vietnam. On peut trouver Le Monde ou d’autres journaux étrangers, mais si jamais un article malencontreux sur le Vietnam est dans l’un alors il n’est plus sur les rayons. Les journaux vietnamiens en français ou anglais ne parlent que d’économie et de vie quotidienne : inflation, hausse des salaires, construction d’une école, sécurité sur les routes, etc… Aucune position politique n’affleure, même pas à l’extérieur d’ailleurs, on en sait plus sur la vie politique de la Chine, sans doute parce qu’elle a des relations extérieures diplomatiques et commerciales qui intéressent le monde entier.

Ne jamais parler politique

Parler politique entre soi, entre amis, ou dans la famille est considéré comme dangereux, aussi personne n’en parle. Je ne sais si ce sont les restes de la politique des années entre 1975 et 1990 qui reste ancrée dans les esprits ou si le danger d’être mis en prison ou en camp de redressement (existent-ils encore ? mystère !) reste réel.

Censure de la télévision

La chaine de télévision TV5 est accessible par le câble ou antenne râteau : tout le monde peut la visualiser au Vietnam. La conséquence est que la censure y sévit : un sein nu ? coupure de transmission 5 ou 10 minutes, un reportage sur le Vietnam déplait ? coupure durant toute sa durée 1 heure ou plus. Un jour un documentaire sur une tribu Indienne d’Amérique du sud ou les gens vivent normalement a peu prés nu : donc coupure, pas de reportage. L’antenne revient après comme si de rien n’était.

Une image d’une Vietnamienne en short dans un journal féminin vietnamien apparaissant, je demandais ce qu’il en était a un Vietnamien sur la pudeur du corps, c’est un vrai contraste dans les rues entre la Thaïlande et le Vietnam ou les femmes cachent jambes et haut des bras ; il me fut répondu que le gouvernement maintenant permettait le short.

Censure gouvernementale des vêtements

Ce qui confirme que c’est bien le gouvernement qui régit aussi comment se vêtent les habitants, et pas seulement ce qui est visible a la télévision. Quand les Vietnamiens se plongent dans la mer ils sont en pantalon et tee-shirt, pas en maillot de bain.

______________

(1) depuis j’ai fermé ce blog, j’ai transféré les articles qui traitaient de mes voyages sur ce site de vente.