Nouvel an chinois en Asie : Le Rat

Publié par Laisser un commentaire
Encens bâtons rouges inscrits pour fêter Songkran

L’année du Rat

L’année du Rat commence commence le 25 janvier 2020. Cette année correspond à l’an 4718 du calendrier traditionnel chinois. L’animal succède au signe du Cochon (ou : « Porc ») de Terre qui avait commencé le 5 février 2019, et il précède le Bœuf (ou : « Buffle ») de Métal qui débute le 12 février.

L’année du Rat est le 1er animal du cycle des 12 animaux du zodiaque chinois. Il succède au Cochon et précède le Bœuf.

Pour savoir si quelqu’un est du signe du Rat, il ne suffit pas de connaître son année de naissance, mais également le jour et le mois de l’anniversaire. En effet, le 1er jour du 1er mois du calendrier chinois dépend de la Lune et non du soleil : ce n’est pas un calendrier Grégorien. Ainsi, le 1er jour de l’an chinois change chaque année et tombe un jour différent de janvier ou de février.

Ganesh assis sur le rat
Ganesh assis sur le rat

Le Nouvel an chinois, le Rat, célébré en Asie et en France

en Asie

Le Nouvel An est célébré officiellement en Chine continentale (sept jours de congés) et à Taïwan (au moins cinq jours), à Hong Kong et Macao (trois jours), ainsi que dans certains pays asiatiques où l’influence de la culture chinoise est importante, ou ceux dont la population comprend une forte minorité de Chinois ethniques : Singapour et Malaisie (deux jours), Philippines (trois jours), Brunei et Indonésie (un jour), Thaïlande, Viêt Nam (fête du Têt, trois jours, avec un jour de décalage avec la Chine tous les 22 ou 23 ans pour compenser le décalage horaire entre Pékin et Hanoï), Corée du Sud (fête de 설날 Seollal, trois jours).

Les congés du Nouvel An, qui peuvent être prolongés par un week-end ou un pont, sont une période de migration intense, appelée Chunyun, car nombreux sont ceux qui s’efforcent de rejoindre leur famille, depuis l’étranger parfois : embouteillages sur les routes et encombrements dans les gares et les aéroports sont la règle.

Il est observé individuellement partout dans le monde par les membres de la diaspora chinoise, et parfois également par les Japonais (vieux premier mois 旧正月), les Hmong, les Mongols, les Tibétains, les Népalais et les Bhoutanais.

À Singapour, Stephanie Nolte montre comment entre 1965 et 1985, le gouvernement a donné une plus grande force à la fête de Noël, en « l’industrialisant », et en limitant les festivités de la fête traditionnelle, en raison de son caractère trop chinois.(wikipédia)

en France

A l’occasion du Nouvel an chinois 2020 placée sous le signe du Rat, la mairie de Paris 13 organise deux semaines de festivités entre le 20 janvier et le 2 février. Au programme: spectacles, expositions, conférence et table ronde. Tout au long des festivités, des lanternes, créées par des artisans de la province chinoise de Jiangsu, décoreront la Mairie. Les festivités cette année se termineront avec le grand défilé du Nouvel An le 2 février.

Depuis 11 ans, la Mairie du 13e organise une multitude d’événements dans le cadre du Nouvel An chinois (autrement connue comme la Fête du Printemps). Cela permet aux Parisiens de découvrir cette célébration typiquement asiatique qui est devenue l’un des événements culturels les plus importants de l’arrondissement. De plus, le défilé organisé à cette occasion est l’un des plus grands de la capitale. (Chine information)

Personnalité du Rat

Rat détecteur de mine en Afrique (Gambie)
Rat détecteur de mine en Afrique (Gambie)

Optimistes et énergiques, les personnes nées dans l’année du Rat semblent appréciées de tous. Elles sont sensibles aux émotions des autres, mais elles sont également têtues. Les Rats sont plutôt gentils, mais en raison de leur faible éloquence, leurs paroles peuvent paraître rudes.

Sur le plan financier, les Rats aiment épargner et peuvent être radins. Cependant, ils ont parallèlement tendance dépenser de l’argent pour des choses futiles.

Les hommes nés l’année du Rat sont intelligents et s’adaptent rapidement aux nouveaux environnements. Ils sont très créatifs pour tirer parti des opportunités. Cependant, ils manquent parfois de courage pour le faire.

Les femmes nées l’année du Rat sont les femmes traditionnelles. Elles aiment garder les choses organisées et accordent une grande valeur à la famille. Elles aiment tout prendre en charge à la maison. En dehors du foyer, elles sont aussi douées et ont le sens des responsabilités. (Chine information).

Dans ma boutique

vous pouvez trouver différents produits pour célébrer le nouvel an chinois :

50 pièces d'or pour jour de l'an chinois
50 pièces d’or pour jour de l’an chinois
Encens bâtons jaunes inscrits pour Songkran
Encens bâtons jaunes inscrits pour Songkran
Encens 60 bâtons en sachet pour Songkran
Encens 60 bâtons en sachet pour Songkran

 

 

 

Encens bâtons rouges inscrits pour fêter Songkran
Encens bâtons rouges inscrits pour fêter Songkran
Encens pour Yashodhara 3 gros bâtons rouge
Encens pour Yashodhara 3 gros bâtons rouge
rouleau nouvel an chinois
Poèmes en rouleau nouvel an chinois

Des animaux en Asie

Publié par Laisser un commentaire
chats au marché de Bangkok

Des animaux en Asie

33 photos – J’ai côtoyé tout un tas d’animaux en Asie, en voici quelques exemples, souvent dans des situations qui nous sont inhabituelles :

  1. des chats qui prennent leur aise sur le marché de Bangkok,
  2. des anguilles partout sur les marchés, (j’avoue que j’ai du mal à les regarder)
  3. tout comme les poissons chats qui sont nourris par les Bangkoquois qui les considèrent comme une réincarnation
  4. des éléphants qui dessinent mais savent réclamer de l’argent et qui m’ont épouvantée : les humains sont prêts à tout pour gagner du fric en faisant même travailler des éléphants et les exposant… pauvres bêtes ; c’est une excursion que j’ai faite ; on nous demandait du fric tout le temps : pour les régimes de bananes, pour nous prendre en photos sur l’éléphant… je n’ai jamais cédé, moi sur l’éléphant a été prise par mon
  5. des singes partout au Cambodge,
  6. des chiens qui crèvent de faim,
  7. des poules et des coqs qui courent dans les champs et les cours des maisons de Bali
  8. des pies sur les bords de klungs à Bangkok
  9. des canards en bord de mer sur la plage à Mui Ne au Vietnam

voici la galerie de toutes sortes d’animaux (cliquer sur l’une pour ouvrir un diaporama)

Les Français civilisés … qui voyagent

Publié par Laisser un commentaire

Ces Français qui savent tout

Ils vont ils viennent, ils sourient ou pas, mais quand ils causent parfois il faudrait mieux être sourd. Eux ils savent…tout…surtout des pays qu’ils ont traversé en 10 jours tel le Canada dont ils savent comment ils sont avec leurs Indiens…mais oublient comment ils traitent eux-mêmes leurs immigrés… tout tout tout de comment en 3 jours à Bangkok vivent les Thaïlandais. Eux ils savent et vont vous en apprendre sur les autres car ils savent tout sur tout… sauf sur eux et leur pays.

Ils critiquent les Indiens qui ne tiennent pas la porte devant les femmes mais oublient – ou n’ont jamais su – que chez nous en France pays de la civilisation – la bonne, la seule – où un Homme tient la porte aux dames… ces Hommes tuent leurs femmes – plusieurs par semaine – par des coups portés sur elles, que les salaires des Femmes – encore elles – ne gagnent quoiqu’on fasse que 70 % du salaire des Hommes à capacité égale ou même supérieure…

Mais si jamais vous leur faites remarquer que la France est aussi composé d’Humains avec des défauts – chacun les siens – des fois aussi – ou plus – insupportables que les autres Humains des autres continents… ils n’aiment pas… vous êtes de mauvaise foi… les Français… c’est bien connu sont supérieurs à tout autre être humain.

Les Anglais sont-ils ainsi ?

je ne sais, et les Brésiliens …qui sont aussi des Américains…que les Français ont du mal à réaliser que les Amériques sont 2 continents où tous les habitants sont des A mé ri cains, bon je sais on a tellement l’habitude de dire Américain pour les Étasuniens – mot plus facile à écrire qu’à dire d’ailleurs. Tout ça pour dire qu’il me semble que les Canadiens – Américains donc – franco en particulier sont un peu différents des Français qu’ils admirent tant on se demande pourquoi.

Pourquoi faut-il que je devienne misanthrope en vieillissant ? Pourquoi les Français sont-ils si insupportables ? Pourquoi pensent-ils toujours qu’ils sont supérieurs aux autres… que les autres ne sont pas civilisés… contrairement à eux Français qui savent ce dont ils parlent : eux sont civilisés et courtois avec les dames… qu’ils peuvent tuer à coups de pieds, de poings ou de pieds.

À Bali la vie quotidienne est chère

Publié par Laisser un commentaire

Envol de Bangkok a 6:15 mardi 10/02/09. Autrement dit je n’ai pas dormi de lundi à mardi car levé à 3:00 du matin, et comme normal je me suis endormie à 2:30 !

Les prix des chambres et des repas à Ubud

J’avais réserve une chambre, 12$ petit déjeuner compris, négocié 10$ par mail, dont j’avais eu connaissance dans un forum, car je n’ai toujours pas de guide de Bali. En arrivant je l’ai trouvé “luxueuse” : une baignoire, une très grande chambre, une terrasse, le tout simple mais vraiment beau. J’avais compté qu’on puisse manger dans les rues comme au Vietnam pour 0.75 cts, ou en Thaï 0,50/1€. Après recherches infructueuses j’ai commencé à me demander si je ne devrais pas repartir dans l’autre sens, ne trouvant des restau qu’a 2 € le plat, et encore plutôt 4€. Coté internet pas mieux au Vietnam 0,5 en Thaïlande aussi, mais ici 1,5 € l’heure, d’où mon absence de ce site ces jours-ci.

J’ai aussi été de portes en portes demander le prix d’une chambre dans diverses GH, plutôt plus que moins. Le doute s’installe, l’angoisse avec, mais d’où vient que tous parlent des bas prix de Bali et y vivent plusieurs mois d’affilés ? Alors je peux manger 1 repas normal tous les 2 jours, le reste du temps me contentant de chips, gâteaux, compte tenu que le petit déjeuner comporte des fruits…

Ce matin je me lève décidée à élucider le problème. Je me branche sur le Routard, il est bien indique des prix a partir de 3 € la nuit. Alors je repars dans d’autres directions de la ville ou mon flair me porte, armée d’un plan trouvé dans une brochure.

temple rue principale ubud bali
temple rue principale ubud bali
temple rue principale ubud bali
temple rue principale ubud bali
temple rue principale ubud bali
temple rue principale ubud bali
temple rue principale ubud bali
temple rue principale ubud bali

Recherche d’un quartier moins cher

Je m’engage dans une nouvelle rue, et regarde les prix des plats, ne sont-ils pas un peu moins chers ici ? tiens un net a 1000 R.[1. 1euro = 14000 rupiah] les 5 mn plutôt que les 3.

L’idéal serait une GH avec un restau non obligatoire, qui permet de croiser des gens. Tiens en voici une. Je rentre ? Je monte les trois marches, j’ai l’impression de pénétrer dans un temple (je vous parlerai de ça dans un billet avec photos). Un homme penché sur une bureau me tourne le dos. Je lui demande le prix pour 1 chambre d’une personne, il se retourne pour me dire 50 000… en anglais, je ne suis pas sûre de comprendre, j’ai un gros problème avec les chiffres en anglais, il me dit 4 $ et l’écrit sur un tableau devant lui. Vraiment j’ai bien cru lui sauter dans les bras.

Darti boss de la GH a Bali
Darti boss de la GH a Bali

Je quitte la GH chère

Je lui explique que je dois déménager, il engage un jeune homme présent à me conduire en moto… Revenue à la 1ere GH évidemment ils ne sont plus d’accord pour 10 $. Ils demandent 13 $. Je suis proche de l’énervement, et dis et répète “too expensive for me, your Gh is really good, i cannot eat, because the food is too expensive, i’m sorry, i’ll speak of your GH, it’s a good one…” et je le pense. Finalement nous transigeons sur 360 000 R. pour les 3 jours.

Et me voila dans ma nouvelle GH. Chambre plus modeste, eau chaude et WC, terrasse, et… petit déjeuner compris aussi. Ouf j’ai bien failli avoir peur. Et je confirme que dans cette rue les restau sont moins cher, donc j’étais dans le “Neuilly” d’Ubud, et j’ai trouve la “Seine-St Denis”.

et en me promenant cet après-midi j’ai trouve un internet a 6 000 R. l’heure, comme quoi, et pour la peine voici ce que je vois depuis ma terrasse de chambre.

devant ma chambre Ubud bali
devant ma chambre Ubud bali
devant ma chambre a Bali papaye
devant ma chambre a Bali papaye
devant chambre ubud bali
devant chambre ubud bali

Visa Indonésie a Bangkok : 60 jours

Publié par Laisser un commentaire

Pris en France la durée du visa pour Bali est de 60 jours (attention pas 2 mois !). Mais voila, je prends les visas au fil du temps.

Dans un premier temps j’ai fait comme je fais toujours et qui me parait mieux informe que les forums ou on trouve de tout dont du je vais sur le site de l’ambassade de l’Indonésie a Bangkok. Ouhhh je lis 30 jours.

Bon alors je vais à l’ambassade. Sur tous les panneaux c’est 30 jours. Je ne m’avoue toujours pas vaincue, je fais la queue pour le guichet. Après l’attente, devant le guichet je présente mon passeport tout en posant ma question : “combien de jours ?” on me répond illico : “vous êtes Française, donc 60 jours” comme quoi.

Cependant il faut fournir le billet de sortie du territoire indonésien et 45 $, prix fixe quelle que soit la durée.

Donc direction internet site de Air Asia. Mais c’est pas si simple. je me demande, obsédée des comptes que je suis, si ce serait pas plus économique de rentrer directement en France. Après recherches de plusieurs heures sur différents moteurs de moteurs… et de site… et de toute façon j’ai pas les sous pour “investir” dans le billet retour maintenant !

Enfin bon je trouve un aller Denpassar>BKK a 85 E. et donc je repars de BKK vers la France. Aux dernières nouvelles je cherche encore le meilleur prix pour un vol BKK Paris (soit autour de 400 Euros), que je prendrai plutôt au dernier moment et je me dépêcherai de les gagner (pas au loto) en France.

Je retourne à l’ambassade, re-queue je fournis tout, y compris les deux pages de questions (avez-vous des mauvaises intentions de violence, d’attentat en Indonésie… il parait que pour les EU il est pose ce genre de mêmes questions idiotes, vous connaissez un “mal intentionné” qui l’écrirait ?). Je l’ai dépose le vendredi matin je l’ai eu le mardi après-midi.

Nota Bene depuis Bali : gardez le récépissé de votre paiement de l’ambassade on vous le demande au passage de la frontière

Cartes d’Asie dont Asie du Sud-Est

Publié par Laisser un commentaire

4 cartes Pour s’orienter dans les pays dont il est question sur ce site c’est à dire cartes d’Asie, et cartes d’Asie du Sud Est

Je vous propose quelques cartes des pays dont il y est question. Il est en effet impératif de situer chaque pays dans l’environnement de l’ensemble des pays qui l’entoure ; voir toujours la planète avec la France au son centre (comme il est montré dans les atlas scolaires par exemple) est faux : chaque pays de la planète se situe lui-même plus ou moins au centre du monde : le sien ! Par exemple comment on voit la planète quand on met l’Asie au centre.

Cartes d’Asie

Carte d'Asie
Carte de l’Asie

Carte de l’Asie au Centre du monde

si on met le Vietnam au centre du monde

Carte le Vietnam au centre du monde
Carte le Vietnam au centre du monde
Carte Asie du Sud Est
Carte Asie du Sud Est ou ASE

Carte de Bali et des iles adjacentes

Après mon voyage de 6 mois en Asie premières impressions

Publié par Laisser un commentaire

D’abord je ne sais plus taper sur un clavier azerty, et puis j’ai encore mon décalage de 5 heures.

Allez pour les choses sérieuses : j’ai été très bien accueillie par les gens de la Creuse que j’ai croisé, merci a tous.

C’est curieux l’Occident. Mon premier contact fut a Helsinki : dans le bus de transfert de l’aéroport ils faisaient tous la gueule. À Paris confirmation de cette même impression en rajoutant qu’ils étaient tous au bord de l’agressivité. Le premier fut la réception du Formule 1, engueulade. Il était environ 22:30 soit 3:30 du matin pour nous après 12 heures de vol, mais nous détendu et souriant, pauvre homme il doit détester faire son boulot. Pareil le lendemain matin un autre réceptionniste vers 6:00 du matin 11:00 pour moi impossible de dormir…

J’ai eu un taxi extra : Marocain qui a la double nationalité ainsi que ses enfants, ce fut un voyage de plus d’une heure, un échange très intéressant entre nous et souriant détendu, je l’ai remercié.

Et puis à la gare d’Austerlitz retour a l’agressivité générale, tous courant dans tous les sens, habillé en gris ou noir, faisant tous la gueule. Sauf dans le coin fumeur dehors (partout des salons fumeurs sauf en France : on est puni nah !) et là encore une charmante Marocaine… décidément les Français de souche.

Et donc dans le train enfin la campagne française : c’est beau chez nous ; traversée de plaines de blé vert, une merveille. Je suis rentrée pile a la saison qu’il faut, le début du printemps, c’est magnifique.

Et à la traversée de l’Indre : j’ai bien choisi mon lieu de vie, je ne pourrais plus supporter le stress et la mauvaise humeur des Parisiens, même si Paris est une très belle ville.

Fuite d’eau j’attends un plombier ce matin, je vis donc sans eau depuis mon arrivée, c’est pas vraiment pratique.

La maison (elle est très bien ma maison) humide et glacée, environ 8°. J’ai tout allumé ce qui produit du chaud, mais pas de bois, alors commande qui va pouvoir m’arriver demain, mais dépannage par mon paysan bien aimé pour quelques heures. Merci à lui.

Pas de télé : j’ai réactivée, sans succès pour l’instant, j’ai donc lu hier soir, comme en Asie…

Sourire de l’épicière et embrassades, intérêts pour mon voyage de ceux qui ont pris soin de ma voiture (gratis), j’ai promis d’aller leur raconter d’ici une semaine le temps que je me réadapte.

Je n’ai donc pas du tout ressenti ce qu’on me dit ici sur ce blog (partez, retournez à la ville) : Non, on est tous contents de se revoir.

Bénéfices d’un séjour d’oct 07 à mars 08 en ASE

Publié par Laisser un commentaire

Je vais mieux. Allais-je mal avant ? pas vraiment

J’avais envie d’appeler cet article : “A tous les déçus que j’aille bien et qui me fréquentaient parce qu’ils croyaient que j’allais mal, et n’ont jamais pensé que, simplement, j’ai toujours rebondi dans la vie comme un chat, et à ceux qui m’insultent par une jalousie mal appréciée !” mais c’était un peu long ! en plus court j’aurais aussi pu écrire : “leçons de vie

Au sortir de chez mon médecin hier j’avais envie de sauter de joie :

  • tension 12/8, avant 14/8 : le petit effet de l’âge sur la montée de la tension a disparue
  • perte de mes quelques kilos superflus (4 ou 5 kg)
  • suppression d’un tas de médicaments inutiles

Durant ce voyage non seulement je n’ai pas été malade de quoi que ce soit (je ne compte pas l’accident comme une maladie) mais en plus ma santé morale et physique s’est améliorée.

Physique

  • Je sens moins mon âge dans mes os et mes muscles. La petite perte de poids me redonne une souplesse disparue, monter dans mon grenier en escaladant les poudres tout en me pliant en deux ne me parait plus aussi insurmontable que l’hiver précédent ; j’ai réorganisé mes deux pièces en déplaçant les meubles sans trop d’effort, le résultat en est plus plaisant et surtout plus pratique ; la conséquence en est que passer l’aspirateur est moins difficile, pour une qui déteste faire le ménage, et puis disparition définitive des poils du chien !
  • Je me déplace plus facilement (à pied) – pas en promenade – dans les actes de la vie quotidienne, la perte de poids a repris un cercle vertueux.

Quand même un petit point négatif : revoir mon visage et mon corps dans le miroir familier n’est pas positif, les rides et les cheveux gris indiquent une prise en âge incontournable, le temps passe, et dans notre civilisation occidentale qui prône la jeunesse éternelle…pas comme en Asie où je bénéficiais de plus d’estime et de considération…

Moral

  • Le jour même de mon retour – jeudi 3 avril milieu de l’après-midi – j’ai sauté sur ce qui m’avait le plus manqué : travailler ; j’ai mis en vente le plus d’objets possible, sans faillir j’ai continué les jours suivants ; pour me renflouer en stock, j’ai chiné dans une brocante le dimanche 6. Mon agenda se remplit des prochaines dates des vides-greniers.
  • Le temps pluvieux et froid m’est pour ainsi dire indifférent puisque je n’ai pas derrière moi 6 mois d’hiver, plutôt le printemps et l’été devant, et je suis assez insensible à la dégringolade de 40° à 0°, sauf que je consomme du bois…
  • Mon ex-chienne, que j’ai donné avant de partir, non seulement ne me manque pas et même la disparition de la contrainte quotidienne de sa demande perpétuelle d’attention me soulage; j’ai acheté deux oiseaux Mandarins à la place…je ne sais ce qu’il en sera d’eux à ma prochaine absence, je verrai bien… ; mes plantes vertes d’intérieur sont mortes – évidemment – j’ai racheté quelques fleurs simples dont des cactées…on verra bien pour leur survie…
  • Surtout j’ai repris possession de mon “destin”, il ne me domine plus comme avant. J’ai pris conscience qu’à chaque âge et dans quelques situations économiques que ce soit – pourtant la vie me l’avait déjà appris – on peut garder la liberté de faire et d’être
  • Je n’ai qu’une envie repartir l’hiver prochain, reste maintenant à en trouver les modalités et surtout les pays et/ou continent, je ne sais s’ils seront les mêmes ou non un premier bilan a été fait là …

Mode de vie Asie-Europe, la rencontre de l’autre

Publié par Un commentaire

Mode de vie Asie-Europe

Comment dire/écrire ce que je ressens depuis mon retour ? C’est dans le corps autant que dans la tête.

D’abord ce n’est pas le climat qui me perturbe, bien sûr nous ne vivons pas pareil s’il fait 40° ou 5° dehors. A 30/40° les gens vivent dehors, et là  est la différence, pas dans la différence de température. Ici les gens vivent dedans, cachés. Là-bas ils vivent ensemble, pas chacun dans sa case, observant depuis sa case comment l’autre vit quand il sort de chez lui “pour faire quelque chose” dedans on est censé ne rien faire ! Ne rien faire donc c’est :

Lire dans un fauteuil ou dans son lit, lire n’étant compris que comme de la distraction alors que c’est, pour moi, d’abord apprendre, tout dépend de ce qu’on lit : des romans roses ou de la littérature, ou des études sur l’histoire ou la géographie ou la politique (pas sur la vie people/privé des politiques) ou l’économie (là  pour comprendre mieux comment le monde tourne). On peut aussi écouter la radio pour les mêmes raisons.

Travailler devant un ordinateur… oui je vois, devant un ordinateur on ne peut que jouer…et bien non devant un ordinateur on peut écrire, calculer, prévoir, s’informer par internet qui nous ouvre le monde dans cette petite fenêtre, on peut aussi écrire sur son blog quelque résumé sur ses cogitations, et donc le proposer à ce monde pour que chacun participe à cette pensée qui n’est plus seule dans son coin. Là-bas aussi on joue beaucoup devant un ordinateur, mais pas chez soi, dans des salles réservées s’alignent les fauteuils confortables devant les écrans : ne n’est pas dans les moyens de chacun d’acheter un ordinateur chez soi, à  l’inverse d’ici où tout est considéré être acheté/possédé… un des avantages est que là  encore on rencontre et côtoie l’autre ! Et ici tant pis si il faut courir loin de chez soi pour trouver un ordinateur…

la rencontre de l’autre

Là -bas pour manger on sort de chez soi, chez nous on rentre chez soi. En Asie il est plus économique de manger de la nourriture préparer par d’autres, tout l’inverse de chez nous. Si bien que dire à un Asiatique que l’on ne va jamais dans un restaurant car c’est trop chère reste totalement incompréhensible pour eux. (je pense beaucoup à  cette nourriture dont les prix ont soudainement augmenté pour des raisons de profits d’actionnaires, ces jours-ci…). Donc je me suis remise à faire la cuisine 2 fois par jour, ça occupe trop de temps, inutilement dirais-je.

En Asie le rapport aux autres est d’abord corporel, surtout lorsqu’on ne parle pas la même langue. Tout dépend du pays. Au Vietnam beaucoup parle l’anglais ou le français, en Thaïlande, à l’inverse, peut-être assis sur la sûreté de l’acquis du tourisme, aucun effort pour comprendre une autre langue, au Cambodge pour d’autres raisons liées à  l’Histoire… Dans les deux cas on sourit beaucoup, en Thaïlande et au Cambodge on s’incline, on joint les deux mains à hauteur du visage pour remercier, au Vietnam et au Cambodge on touche l’autre au bras ou à  l’épaule avec affection, cette proximité corporelle je l’ai beaucoup apprécié.

Là -bas me manquait la langue française (sauf avec les passionnants interlocuteurs que j’ai rencontré), ici elle est presque trop abondante…

Pas la sensation de la solitude là-bas, il suffisait de sortir de chez soi pour rencontrer l’autre d’une manière ou d’une autre.

Budget quotidien Asie du Sud et Afrique

Publié par Un commentaire

Budget quotidien Asie du Sud et Afrique

Je me décide à vous parler chiffre, j’ai beaucoup hésité car une liste de comptes n’est pas vraiment agréable à lire sur un blog, mais en fait c’est intéressant pour moi aussi de fixer les choses et même de les lire sur le net ; quand je relis mes comptes fait ici l’année dernière me manque les détails… qu’en fait je ne calculais pas tout à fait de la même manière par manque de l’expérience que j’ai acquise ; ces détails sont aussi pour vous montrer pourquoi j’hésite entre deux continents : l’Afrique et l’Asie du Sud-Est.

Un impératif mon budget ne doit pas dépasser 20 €/jour

tout compris, même l’avion, les visas, les médocs, les vaccins, les assurances….

cour BamakoUn avion à 700 € pour l’Afrique me revient pour 6 mois à 4 €/jour, un avion à 750 € pour Bangkok à 4.16 €, un avion pour Denpassar de plus de 1000 € à 6€/jour.

Les visas, les assurances, les médocs, sont assez comparable dans tous les cas et je dois décompter environ 2 à 3 €/jour.

Maintenant l’hébergement et c’est là que tout se joue

Pour l’avoir vécu, je sais que je peux avoir une chambre propre, douche eau chaude, pour 3 à 8 €/jour en Thaïlande, Vietnam, Cambodge. En Thaïlande et au Vietnam (au Cambodge c’est plus cher) un repas à partir de 0.5 € jusqu’à 3 € en faisant un peu d’excès (à mon niveau), je dois rajouter mes cigarettes 0.50 à 1 €/jour (1 paquet selon la marque), internet 0.5 €/l’heure, bières, livres, gâteaux, chocolat, etc…. Pour les transports je peux traverser le Vietnam en bus couchette pour 16 ou 20 € en m’arrêtant où je veux, et Bangkok/Chiang Mai en bus ou train pour 30 €.

Budget pour l’Asie du Sud-Est

  • j’arrive donc à 4+3+5+(0.5*3)+1=14,5€ pour faire une moyenne,

Chiang Mai guest housePour l’Afrique c’est tout autre chose ; déjà je dois éliminer les pays chers, me reste : Togo et peut-être le Mali ; pour ce dernier les hébergements seront des plus aléatoires, sommaires, et j’en passe.

Pour le Togo hébergement à partir de 6 €, un repas de 0.75 €. Pour le Mali hébergement identique, repas au moins le double,  sur les transports c’est identique à l’Asie, le net un peu plus cher ;

Budget pour l’Afrique la moins chère

  • j’arrive donc au décompte : 4+3+8+(0.75+3)+2+2 = 22.75 € jour

Pour Bali l’avion peut être plus que 1000 €, hébergement 5 à 10, repas 1 à 5, net 0.50, cigarettes et transport j’en sais rien, mais peu de chemin à faire c’est petit,

Budget pour Bali

  • j’arrive à 6+3+5+(1+2+1)+2 = 20 € jour

nota : mes listes de chiffres sont toujours dans le même ordre : avion, visas/medocs/etc, hébergement, bouffe 3 fois jour + le reste (bières, séches, etc…), transport, dépassement pour divers en sécurité.

Alors comment décider ? prendre ce qui est sure (ce que je n’ai pas fait l’année dernière puisque c’était la 1ère fois) ou continuer à découvrir ?

NOTA de 2016 : ces chiffres correspondent à l’année d’écriture du billet : juillet 2007, tout à augmenter depuis.

Afrique Asie : choix de voyage

Publié par Laisser un commentaire

Afrique

Un peu d’irrationnel dans ce choix, mais aussi du rationnel. René Dumont écrivait en 1966 :  l’Afrique est mal partie, et les choses ont bien changé depuis ; certains pays d’Afrique sortent d’une gangue et innovent tant en matière de nouvelles énergies, qu’en se tournant vers la démocratie, l’instruction supérieure, malgré tout une majeure partie de son économie est entre les mains des multinationales françaises et maintenant la Chine au premier rang qui se place pour son actuel et surtout futur manque d’énergie, et bien que l’article date de 2006, rien de nouveau ou plutôt une accélération de son urgence.

L’Afrique est donc pillée plus ou moins selon les pays amateurs de ses richesses, et l’Afrique se laisse faire ou n’y peut pas grand chose oppressée en premier par ses dictateurs la plupart du temps soutenus en place par la France.

Sa population fuit toutes barques à portée faisant l’affaire des plus entreprenants d’entre ses habitants. Eux-mêmes donc ne croient pas en l’avenir de leur pays et/ou continent (ce en quoi ils ont tort). Alors comment nous, simples citoyens d’Europe, démunis de quelque pouvoir que ce soit, aurions nous une force à contre courant ?Afrique carte

Afrique Asie : l’eau

L’Afrique progresse plutôt vers la sécheresse, fait que toute culture vivrière demande une eau inexistante, connaissent-ils ? appliquent-ils ? le goutte à goutte qui a fait des miracles ailleurs ? oui cette technique se propage.

Dans tous les cas cette eau, si abondante en Asie du Sud-Est, change tout dans la vie quotidienne et en particulier l’hygiène quotidienne.

En Asie, partout, à moindre prix, une douche à disposition, chauffée par une résistance électrique à l’écoulement – sans réserve – juste en ouvrant le robinet, l’eau passe devant cette résistance et nous fournit à la demande, au besoin, l’eau doucement chaude.

En Afrique un seau d’eau froide à disposition. Ma culture d’Occidentale a oublié, même pauvre, les coutumes datant de la première moitié du XXé il fallait casser la glace le matin pour se laver dans un seau. J’ai passé l’âge pour revenir en arrière, je n’ai plus cette force physique, même par climat tropical pour me laver à l’eau froide. Je l’ai fait parfois en Asie et je vous assure que même par 30/35° dehors glagla, où alors rapidement pour se rafraichir.

Afrique Asie : Sécurité

Asie carteAussi on me dit que la sécurité en Afrique, la nuit venue, qui sous les tropiques vient à 6 heures du soir, est incertaine. Moi qui adore me balader après 9 ou 10 heures du soir, souvent pour une dernière promenade, prendre une bière, recherche d’un livre, ou juste pour prendre le frais avant d’aller au lit, je ne me vois pas rester coincée là dans ma chambre de quelques mètres carrés.

Dans toutes les villes d’Asie où je suis passée – sauf le Cambodge – je n’ai jamais eu quelque crainte que ce soit, à quel qu’heure que ce soit.

Afrique Asie : le coût de l’hébergement

De plus ce non-confort est assorti d’un prix supérieur, alors pourquoi aller là  où c’est plus cher et sans confort, alors qu’on peut avoir du confort pour moins cher ?

La langue française

Oui, là  ça va me manquer comme ça m’a manqué l’année dernière. Eh bien tant pis. Au Vietnam, en Thaïlande des livres d’occasion ou neufs en français, et puis j’ai rencontré des Français avec qui je garde, depuis 1 an, des relations d’amitié et d’estime, certains que je vais pouvoir retrouver un temps sur place, d’autres y vivent, et j’ai dit ailleurs comment j’ai apprécié les relations affectives avec les Vietnamiens, même sans parler leur langue.

L’Asie du Sud-Est est entrain de décoller

Quand on est vieux on préfère voir l’avenir devant et son espoir, pas la force pour repartir de zéro. Il faut bien le dire j’avais bien plus d’appréhension de partir vers l’Afrique, d’où mes tergiversations diverses, que je n’ai pas eu pour partir en Asie du Sud-Est, et puis maintenant j’y ai quelques habitudes, ce n’est pas si mal de les retrouver, et ce blog qui est aussi mon journal de bord m’aide beaucoup en parcourant et relisant mes impressions au jour le jour.

Une dernière note en faveur de l’Asie : la santé

Je sais être en total sécurité avec les hôpitaux de Bangkok ou de Chiang Mai qu’on peut rejoindre en 1 heure d’avion, en Afrique ? il faut revenir en France, de plus pas de paludisme, pas de fièvre jaune, enfin l’hygiène et la prévention en vigueur change tout.