Artisanat Thaï

Artisanats de Thaïlande, Tunis, Bali

Total: 0,00 

Thaïlande : Constitution marginalise le peuple Sur le campus de l’université Thammasat, lieu historique de la contestation étudiante contre les nombreuses dictatures militaires qu’a connues la Thaïlande, est affiché le texte du projet de Constitution. C’est ce document qui va être soumis dimanche à un référendum, dont le résultat va avoir un poids déterminant pour l’avenir du pays, embourbé depuis dix ans dans une crise politique inextricable et dirigée par une énième junte militaire depuis mai 2014. Étudiants, retraités, employés ou fonctionnaires lisent avec intérêt la longue suite de panneaux. Ils sont invités à ajouter des émoticônes ou des post-it

Une trouvaille thaïlandaise : les assiettes en feuilles d’arbre ! Du nouveau dans nos assiettes ! Jetables, compostables et biodégradables, ces plats d’un nouveau genre pourraient remplacer les assiettes plastiques jetables inévitablement utilisées par des millions de personnes et dont un grand nombre termine sa route dans l’environnement. Une invention thaïlandaise à explorer. Il est léger, pratique, de toutes les couleurs et souvent résistant, le plastique est tout autour de nous, central à notre civilisation consumériste. Nous ne l’utilisons pourtant qu’une partie infime de sa vie. Celui-ci met en effet des centaines d’années à disparaître. Le plastique est un produit dérivé

La Thaïlande a fermé une dizaine de ses sites de plongée, dans une tentative de limiter la détérioration de ses récifs coralliens, en partie liée à la surfréquentation touristique. La Thaïlande paye le prix de son tourisme de masse, avec des millions de touristes étrangers débarquant chaque année sur ses plages de sable fin. Les sites de plongée y sont souvent très accessibles, même armés d’un seul masque et tuba. “Les massifs coralliens sont affectés par des touristes inconscients… Ils touchent et marchent sur les coraux. Fermer ces sites aidera les récifs à se régénérer naturellement”, a expliqué jeudi à

Une Constitution en faveur de l’armée Depuis le coup d’état de mai 2014, la loi martiale règne de nouveau en Thaïlande avec un gouvernement militaire qui depuis gère le pays d’une main de fer. Alors qu’elle devait avoir lieu courant 2016, la prochaine élection démocratique est désormais repoussée en 2017. Un retard causé par le changement de Constitution désiré par le Premier ministre Prayuth Chan-ocha, également chef de l’Armée royale thaïlandaise. Pour le lieutenant-général à la tête du pays, ce texte devrait permettre de restaurer la démocratie en Thaïlande. Une ambition qui trouve pourtant rapidement ses limites quand on s’intéresse

En Thaïlande, le régime militaire favorise une culture de rigorisme social. Celle-ci affecte tant le domaine du religieux que la consommation d’alcool ou même le domaine sexuel. Les incidents se sont multipliés ces derniers mois, allant du cocasse au ridicule. Dans la ville de Samut Prakarn, près de Bangkok, la police a arrêté un quinquagénaire thaïlandais, qui avait l’étrange manie de voler des petites culottes et des soutiens gorges mis à sécher sur des fils à linge. Il en avait une belle collection, 4 000 en tout ! Les policiers l’ont exhibé devant la presse, entourée de ses piles de

Le bonze Somdet Phra Maha Ratchamangalacharn, surnommé Somdet Chuang et âgé de 90 ans, a été « élu » par le Conseil suprême du Sangha, composé de 20 moines, pour prendre la tête de l’église bouddhique thaïlandaise. La tradition veut que le titre de leader religieux échoie au plus ancien titulaire du titre le plus élevé ; soit, en l’occurrence, le moine ayant depuis le plus longtemps le titre de Somdet Phra Racha Khana. Seulement, d’après la loi, ce nom doit être soumis au chef du gouvernement, lequel est ensuite chargé d’obtenir l’approbation du roi. Le général Prayuth Chan-ocha au

Les nouvelles du roi Rama IX de Thaïlande, Bhumibol Adulyadej, âgé de 88 ans, ne sont pas bonnes. Le palais a indiqué ce mardi que les médecins «contrôlaient étroitement» la santé de Bhumibol Adulyadej qui, hospitalisé pour des troubles cardiaques et respiratoires, souffre actuellement d’une forte fièvre. Le 11 janvier dernier, le roi de Thaïlande, dont le 88e anniversaire a été fêté le 5 décembre 2015, avait brièvement quitté l’hôpital Siriraj situé dans le centre de Bangkok, le temps d’une «promenade» dans son palais Chitralada. Sa sortie précédente remontait au mois de juin 2015. Mais en cette mi-février, l’état de

Qui pour diriger le Vietnam dans les cinq prochaines années ? Normalement cette question est résolue plusieurs mois avant le congrès national du PCV. Sauf que celui qui se déroule depuis le 21 janvier déroge à la règle car d’importants désaccords font rages au sein du parti communiste, quant à la ligne à tenir pour diriger le pays, tant politiquement qu’économiquement. Conservateurs contre réformistes C’est la grande tâche des 1 500 délégués du parti communiste réunis à Hanoï pendant une semaine : nommer le triumvirat qui devra gérer le Vietnam pendant cinq ans, à savoir le Secrétaire général du PCV,

Cette région est en proie à un conflit, oublié sur la scène internationale, qui a fait plus de 6 300 morts depuis 2004. Trois personnes ont été tuées et une dizaine d’autres blessées dans l’explosion de quatre bombes dans l’extrême sud de la Thaïlande, a annoncé samedi la police. Une moto piégée a explosé vendredi soir devant un bar à karaoké à Sadao, dans la province de Songkhla, faisant trois morts et quatre blessés. Dans la province de Narathiwat, trois bombes ont explosé vendredi, dont l’une dans un bar à karaoké dans le district de Sugnai Kolok qui a fait

Derrière la belle carte postale de plages paradisiaques au sable fin et à l’eau turquoise se cache une réalité bien moins idyllique pour le pays. Depuis plus d’une année à présent, la Thaïlande est sous la coupe d’une junte militaire qui tient le pays d’une main de fer, inhibant toute liberté. L’Europe doit réagir fermement en exerçant une pression à différents niveaux. Le général Prayut Chan-O-Cha a pris les commandes du pays depuis mai 2014, période à laquelle un coup d’état a renversé l’ancien gouvernement dirigé alors par le Premier ministre de l’époque Thaksin Shinawatra. D’un pays ouvert au reste