Publié par Laisser un commentaire

Le roi en Thaïlande Bhumibol Adulyedj

deuil pour le roi Rama X 2017

Bhumibol Adulyedj

L’immense majorité des Thaïlandais n’a pas connu d’autre souverain : Bhumibol Adulyedj a été appelé au trône en…1946. Son image tutélaire a accompagné leur vie et il n’est pas question de lui manquer de respect. L’article 112 du code pénal est très clair à cet égard : il réprime très sévèrement tout acte de lèse-majesté. Le roi est celui qui bannit ce qui doit être banni : circulez, il n’y a rien à ajouter…

Lire la suite…
Publié par Laisser un commentaire

Sortie en France d’un film thaïlandais : POP AYE

affiche du film thaïlandais : Pop Aye

Synopsis

Un architecte désenchanté voit le centre commercial qu’il avait construit 30 ans auparavant remplacé par un projet réalisé par les jeunes architectes de son agence. Ne trouvant pas de réconfort auprès de son épouse, il erre dans les rues de Bangkok et fait la rencontre fortuite de Pop Aye, un éléphant qui fut jadis son ami d’enfance. Il se lance alors dans un long voyage à travers la Thaïlande pour raccompagner l’éléphant dans la ferme où ils grandirent ensemble.

Lire la suite…
Publié par Laisser un commentaire

Cambodge : 25 ans après les Accords de Paris

carte cambodge vietnam thaïlande
carte Cambodge Vietnam Thaïlande

Le Ministère cambodgien des Affaires étrangères et l’Ambassade de France à ont organisé conjointement une séance académique pour marquer le 25e anniversaire des Accords de Paris, signés le 23 octobre 1991. La tonalité de la majorité des interventions relevait des propos convenus sur le « succès » de ces Accords. Toutefois, le Ministre cambodgien lui-même a tenu à indiquer :

Lire la suite…
Publié par Laisser un commentaire

Thaïlande : inconnu après la mort du roi Bhumipol

C’est sans doute l’image que la Thaïlande aurait voulu laisser au monde de son monarque, Bhumibol Adulyadej, décédé ce jeudi à l’hôpital Sirijaj, à Bangkok, à l’âge de 88 ans, des suites d’une insuffisance rénale. En juin 2006, alors que tout le royaume célébrait les soixante ans du règne, Bhumibol était apparu au balcon de la salle du trône, vêtu d’un lourd manteau d’or, aux côtés de la reine Sirikit. Lentement, il avait levé la main pour saluer son peuple et avait esquissé un léger sourire. Face à lui, une foule de plusieurs centaines de milliers de personnes brandissait des portraits à son effigie et criait «Longue vie au roi !». L’émotion était telle que beaucoup de participants, vêtus de tenues jaunes – la «couleur du roi» –, ne pouvaient s’empêcher de pleurer. Et les observateurs étrangers étaient alors bien obligés de constater l’amour unanime, inconditionnel de tout un peuple pour un monarque quasi-divinisé, à la fois incarnation de Bouddha sur terre et «seigneur du territoire et de la vie» dans la tradition hindouiste.

Lire la suite…